La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 675,00
    -422,26 (-1,36 %)
     
  • Nasdaq

    11 191,62
    +63,78 (+0,57 %)
     
  • Nikkei 225

    26 423,47
    +269,66 (+1,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0262
    -0,0163 (-1,56 %)
     
  • HANG SENG

    21 853,07
    +22,72 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    19 175,78
    -353,43 (-1,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    425,47
    -14,55 (-3,31 %)
     
  • S&P 500

    3 792,75
    -32,58 (-0,85 %)
     

Le Maire annonce des "discussions engagées" avec un autre pays comme alternative au pétrole russe

Alors que le dernier "paquet" de sanctions dévoilé par l'UE bannit la majeure partie des importations de pétrole russe, le ministre de l'Economie affirme aussi que le gouvernement cherche à accélérer les investissements dans la transition énergétique.

Vendredi 3 juin, l'Union européenne a dévoilé de nouvelles sanctions contre la Russie élargissant par exemple sa liste noire à une soixantaine de personnalités russes supplémentaires. Mais surtout, l'UE a banni la majeure partie des importations de pétrole russe. Le but affiché étant de mettre encore plus à mal l'économie russe et le financement de la guerre en Ukraine. Mais qui dit pétrole russe en moins, dit nécessité de trouver des solutions. Invité du Grand Rendez-Vous sur Europe 1 et BFMTV, Bruno Le Maire a rappelé la nécessité d'"accélérer les investissements dans la transition énergétique".

Car le ministre de l'Economie l'a martelé : "On ne sait pas combien de temps durera cette guerre, elle peut s'inscrire dans la durée." Dans ce cadre, la loi de simplification prévue dans les semaines suivant les élections législatives, doit accélérer le déploiement des énergies renouvelables, "parce qu'on met beaucoup trop de temps pour déployer les champs éoliens offshore", concède par exemple Bruno Le Maire. Mais en parallèle, il faut aussi des "substituts à l'approvisionnement en gaz ou en diesel venus de Russie", avoue-t-il.

Pour cela, il a dévoilé que les Emirats arabes unis pouvaient être une solution de remplacement "au moins temporaire". Des pourparlers sont-ils en cours ? Le ministre de l'Economie est allé plus loin : "Les discussions sont plus qu'à l'étude. Elles sont déjà engagées pour que nous trouvions une alternative au pétrole russe." Car l'arrêt des importations par bateaux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - France: Bruno Le Maire appelle les entreprises qui le peuvent à augmenter les salaires

Un internaute condamné à payer 1.800 euros à cause d'un avis sur Google
Orages : un décès et des milliers de foyers toujours privés d'électricité
"Chèque alimentaire" : des députés Modem veulent qu'il soit réservé à une catégorie de produits
Belgique : le généreux coup de pouce financier que le parti Ecolo veut offrir à tous les jeunes
Législatives : Jean-Michel Blanquer insulté et entartré par deux enseignants sur un marché

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles