La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    27 774,13
    -134,43 (-0,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,35
    +0,46 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Logement : désindexer les loyers de l’inflation est une urgence sociale

L’inflation galope. La France avait oublié ce phénomène depuis quarante ans. Nous vivions dans un monde de maîtrise de l’accroissement excessif des moyens de paiement et par conséquent des prix et des salaires. C’est au point que l’essentiel des forces vives du pays ignorait même que ce dérèglement économique pût exister. La guerre en Ukraine, en déséquilibrant les équations mondiales et sans doute pour longtemps, a fait renaître de ses cendres l’inflation et les affres qui y sont associés pour les ménages et pour les entreprises. Tout augmente, les carburants, le gaz, les produits alimentaires de première nécessité, les matières premières. Et pour l’instant pas les salaires, même si la question est évidemment posée par les syndicats.

Dans ce contexte, ne serait-il pas opportun de bloquer l’indexation des loyers d’habitation sine die, jusqu’à la fin de la crise géopolitique ? On rappellera en effet que les loyers peuvent, aux termes des contrats de bail - s’ils en comportent la clause explicite - évoluer annuellement selon l’indice de révision des loyers (IRL), calculé et publié trimestriellement par l’INSEE, reflétant l’évolution des prix hors tabac et loyer. Le dernier IRL mis à disposition des propriétaires bailleurs pour le premier trimestre de 2022 atteint +2,48%, contre 0,09% par exemple pour le même trimestre de l’année dernière. La dérive est claire et le prochain IRL sera d’évidence encore plus élevé. Au moment où les locataires doivent faire face à une hausse du coût (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le couple avait créé de faux documents pour obtenir un logement
Immobilier, les avantages et inconvénients du bail mobilité
Corse, Oléron, île de Ré : quels sont les prix des logements sur les îles du littoral métropolitain
Quels sont les départements qui consomment le plus d'électricité ? Découvrez notre carte
Les départements franciliens où les prix des maisons flambent le plus vite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles