La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 144,92
    +245,58 (+0,70 %)
     
  • Nasdaq

    15 773,39
    +281,74 (+1,82 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,92
    -467,70 (-1,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,1268
    -0,0052 (-0,46 %)
     
  • HANG SENG

    23 852,24
    -228,28 (-0,95 %)
     
  • BTC-EUR

    51 055,07
    +2 561,90 (+5,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 446,02
    +17,09 (+1,20 %)
     
  • S&P 500

    4 657,19
    +62,57 (+1,36 %)
     

Ligue 1 : des incidents avant ASSE-Angers ont retardé le coup d’envoi

·1 min de lecture
La rencontre Saint-Étienne-Angers, comptant pour la 11e journée de Ligue 1, a débuté vendredi vers 22 heures, avec une heure de retard, en raisons d'incidents avant le coup d'envoi au stade Geoffroy-Guichard.
La rencontre Saint-Étienne-Angers, comptant pour la 11e journée de Ligue 1, a débuté vendredi vers 22 heures, avec une heure de retard, en raisons d'incidents avant le coup d'envoi au stade Geoffroy-Guichard.

De nouvelles scènes de violences dans un stade de football français. Le match Saint-Étienne-Angers, comptant pour la 11e journée de Ligue 1, a débuté vendredi vers 22 heures, avec une heure de retard, en raison d?incidents avant le coup d?envoi au stade Geoffroy-Guichard.

Le coup d?envoi a d?abord été reporté en raison de dégâts causés sur les filets des buts, rafistolés par les services de la métropole, propriétaire du stade Geoffroy-Guichard, alors que plusieurs ultras étaient entrés sur la pelouse et avaient envoyé fusées et autres fumigènes. Les joueurs stéphanois et angevins sont rentrés aux vestiaires et sont revenus sur la pelouse 45 minutes plus tard pour un nouvel échauffement.

Pendant le premier échauffement, les kops avaient déployé des banderoles stigmatisant le rôle qu?ils attribuent à Claude Puel, l?entraîneur, les dirigeants et les joueurs, coupables, selon eux, du chaos dans lequel se trouve leur équipe. « On a assez discuté, vous nous faites craquer », pouvait-on également lire sur des calicots, avant que les tribunes ne fassent craquer des engins pyrotechniques dans un climat délétère, pendant que les forces de police étaient déployées devant la tribune présidentielle et les bancs de touche.

À LIRE AUSSIVent de violence dans les stades de football français

De lourdes sanctions à venir contre l?ASSE

« Puel démission », « direction démission » et « on veut une équipe digne de son public », ont scandé les slogans des kops. Jeudi 21 octobre, avant [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles