Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 063,62
    +278,59 (+0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 347,91
    -12,42 (-0,91 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2645
    -0,0015 (-0,12 %)
     

L’hydrothérapie du côlon, cette mode que condamnent les professionnels de santé

RFBSIP / Adobe Stock

Une tendance bien-être loin d’être bien. L’hydrothérapie du côlon séduit de plus en plus les Français. Sensée combattre «les problèmes digestifs» et de «stimuler le système immunitaire», cette technique consiste à introduire deux tuyaux dans le rectum. Le premier sert à injecter de l’eau, le deuxième à récupérer les matières fécales. En moyenne, comptez entre 70 et 140 la séance, rapporte BFMTV, le 28 mai 2024. Bien qu’elle se répande, la pratique est loin d’être sans conséquences pour le patient. Elle peut même s’avérer dangereuse.

Interrogée par BFMTV, Claire Siret, médecin généraliste et présidente de la section santé publique du conseil national de l'Ordre des médecins, alerte sur les risques que représente l’hydrothérapie du côlon. Elle pointe du doigt cette pratique qui peut entrainer des infections et même une perforation du côlon. De son côté, Pauline Jouët, gastro-entérologue à l'hôpital Avicenne de Bobigny (AP-HP) et professeure au Collège de médecine des Hôpitaux de Paris dénonce les fausses promesses des promoteurs de cette tendance. «L'hydrothérapie du côlon ne stimule absolument pas le système immunitaire, ne favorise pas non plus le retour veineux et ne détoxifie pas», affirme-t-elle. Et pour cause, la gastro-entérologue rappelle qu’il «n'y a rien à détoxifier», les selles n’étant pas toxiques.

L’hydrothérapie ne doit pas être confondue avec l’acte médical du lavement. La technique est bien différente et s’effectue à l’hôpital. D’après Pauline Jouët, elle est très (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici comment le nouvel A321 XLR d’Airbus va révolutionner les vols long-courriers
Transport aérien : quels droits et recours pour les personnes en situation de handicap ?
«Je n’ai pas les sous» : Lio lance une cagnotte en ligne pour sortir son nouvel album
La France va-t-elle bientôt interdire la prescription de traitements hormonaux aux mineurs transgenres ?
Changer son pommeau de douche peut rapporter gros