Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 977,05
    +123,18 (+0,31 %)
     
  • Nasdaq

    17 201,12
    -141,30 (-0,81 %)
     
  • Nikkei 225

    37 869,51
    -1 285,34 (-3,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,0851
    +0,0007 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    17 004,97
    -306,08 (-1,77 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 620,91
    -900,42 (-1,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 311,15
    -27,03 (-2,02 %)
     
  • S&P 500

    5 404,94
    -22,19 (-0,41 %)
     

Législatives 2024 : quand le style vestimentaire devient l’arme secrète des politiques

Illustration Capital / Adobe Stock

Et si l’habit faisait finalement le moine ? C’est en tout cas ce que révèle une étude menée par Carmelo Licata et Pierre-Guillaume Méon en mars 2024, où les répondants devinaient correctement l'orientation politique des députés français à partir de photos officielles dans 65% des cas. Rien de surprenant pour Sophie Malagola, styliste et experte en tendances, car «le vêtement, c’est le seul message évident que vous envoyez aux gens sans même parler», estime-t-elle.

Dans une société où le moindre fait et geste est scruté sur un écran, l’apparence ne peut donc plus être laissée au hasard. Elle devient même centrale : «Les premières questions que doivent d’abord se poser les politiques, c’est comment exister à travers un écran, quelles valeurs le candidat veut porter en un seul coup d’oeil», affirme Jean-Christophe Gallien, conseiller en communication pour les gouvernements au sein de l’agence de communication JCGA. Prenons Mathilde Panot, présidente du groupe de La France Insoumise à l’Assemblée nationale. Elle se distingue clairement par son esthétique très marquée. Couleurs audacieuses, coupes originales et maquillage soutenu… De quoi trancher avec nombre de ses homologues précédentes de son propre camp, puisque «la candidate insoumise assume une plus grande féminité que d’autres femmes politiques, traditionnellement plus discrètes sur leur apparence car souvent diminuées à cause de cette dernière», analyse la styliste. Pourrait-on y voir une sorte d’empowerment, où elle manifeste (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chine : la reprise de la croissance est fragile, la consommation des ménages inquiète
Euro 2024 : Deschamps, Van Gaal, Sagnol.. les sélectionneurs qui gagnent le plus
Cathédrale de Rouen : des éléments plastique du chantier à l’origine de l’incendie ?
Notes de frais des ministres : 43 000 euros le jet privé, et des voitures blindées
Les règles de l’assurance chômage prolongées, le cours de l’or s’envole… L'actu éco en 120 secondes