Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 192,60
    +2 731,91 (+4,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 377,21
    +46,31 (+3,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Législatives 2024 : la lettre d'Emmanuel Macron aux Français qui met le feu aux poudres

Bloomberg / Getty Images

La réaction du chef de l’État était attendue. Elle n’a pas manqué de faire grand bruit, rapporte Le Monde. Mercredi 10 juillet 2024, Emmanuel Macron a donné sa position à l’issue des élections législatives. Le Nouveau Front populaire est arrivé en tête mais est loin de disposer de la majorité absolue. Le président de la République estime donc dans une lettre adressée aux Français dans la presse quotidienne régionale que «personne ne l’a emporté». Toutes «les coalitions qui ressortent de ces élections sont toutes minoritaires», insiste-t-il. Emmanuel Macron en appelle donc au bon sens des partis pour trouver «des compromis», et ce, afin de bâtir «un large rassemblement».

Pour ce faire, le chef de l’État a défini un «arc républicain». Concrètement, il demande à tous les partis d’essayer de travailler ensemble, en dehors du Rassemblement national et de La France insoumise. Le matin avant la parution de la lettre, le groupe présidentiel à l’Assemblée nationale s’était déjà prononcé en faveur de la formation d’une grande «coalition allant des sociaux-démocrates à la droite de gouvernement». Pour parvenir à un tel résultat, Emmanuel Macron demande aux personnalités politiques de placer «leur pays au-dessus de leur parti, la nation au-dessus de leur ambition».

La gauche critiquait vivement le silence du chef de l’État depuis que le Nouveau Front populaire était arrivé en tête des élections législatives. La sortie du président de la République n’aura pas manqué de raviver l’ire des dirigeants (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Invisible au sommet de l’Otan, Emmanuel Macron a la tête ailleurs
JO 2024 : 6 pièges à éviter dans les transports en commun pour les touristes à Paris
La réforme de l’assurance chômage encore reportée : voici les règles en place jusqu’au 30 septembre
Quelle est cette taxe «méthane» sur les bovins qui met les éleveurs danois en colère ?
Qu’est-ce que le Café Fnac, ce lieu hybride expérimental lancé à Paris ?