La bourse ferme dans 6 h 4 min

Le joyau Bulgari livre les secrets de son succès

Ce lundi 13 janvier à Dubai, dans les jardins du resort Bulgari, il joue à domicile. Jean-Christophe Babin, le président de la marque éponyme, la silhouette élancée, le teint hâlé et le sourire éclatant, rayonne au moment d'inaugurer la LVMH Watch Week 2020. Cet événement maison rassemble les quatre principales marques d'horlogerie du géant du luxe dans l'un des six hôtels portant la griffe italienne. Celui de Dubai, construit sur une île artificielle dans le quartier de Jumeirah, est le dernier-né. Les milliardaires peuvent y accoster avec leur yacht dans une petite marina.

Pendant quatre jours, l'établissement a été privatisé par le groupe français pour recevoir les professionnels de l'horlogerie. Les journalistes spécialisés et les distributeurs du monde entier se bousculent pour découvrir en avant-première les nouveautés de l'année dans des suites à 10.000 euros la nuit qui ont été transformées en pavillons d'exposition Bulgari, Hublot ou Zenith. Les rendez-vous sont minutés sous la surveillance d'une armée de gardes du corps. Dans les coffres des chambres, les collections de montres font valser les zéros. Par exemple, 180.000 euros pour une Bulgari 100% or et diamant.

Des collections horlogères repensées

Depuis que le géant français du luxe a pris le contrôle du joaillier romain en mai 2012, les collections horlogères ont été complètement repensées. Et les créations et les innovations développées par les équipes suisses de Bulgari se succèdent. A l'exemple de la dernière...


Lire la suite sur LeJDD