La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 588,11
    -350,30 (-1,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Jack Ma, le milliardaire chinois, cède le contrôle de Ant Group

Пресс-служба Президента Российской Федерации / Wikimedia Commons

"Aucun actionnaire, seul ou conjointement avec d'autres parties, n'aura le contrôle de Ant Group" après la réalisation de l'ajustement, a indiqué la fintech Ant Group dans un communiqué publié ce samedi 7 janvier 2023, annonçant que Jack Ma, l'ancien patron d'Alibaba qui contrôlait la majorité des actions de cette société, allait céder ses parts.

"Cet ajustement est mis en œuvre pour renforcer encore la stabilité de notre structure d'entreprise et la durabilité de notre développement à long terme." Le communiqué dévoilait la structure complexe antérieure de la société, qui montrait que M. Ma contrôlait "indirectement" 53,46% des actions de Ant Group.

"En conséquence, M. Jack Ma (était) considéré comme la personne contrôlant Ant Group avant l'ajustement" selon le communiqué du groupe. Depuis fin 2020, le régime communiste a multiplié les coups contre de grandes entreprises du secteur technologique, empêchées de lever de l'argent à l'international ou mises à l'amende pour abus de position dominante.

En 2020, elles ont fait barrage à la dernière minute à l'introduction à la bourse de Hong Kong de Ant Group, la filiale de paiement du géant chinois du e-commerce Alibaba. Pékin a également infligé à Alibaba une amende record de 2,75 milliards de dollars pour pratiques déloyales présumées. Cette semaine, les autorités ont annoncé que Ant Group avait obtenu l'autorisation de lever 10,5 milliards de yuans (1,5 milliard de dollars) pour sa branche de crédit à la consommation, signe supplémentaire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Mastodon : depuis le rachat de Twitter par Elon Musk, le succès en demi-teinte
Piratage, bugs, hotline saturée... Premiers jours difficiles pour le guichet unique
Bourse : CAC 40, Renault, Crédit agricole, BNP Paribas, Sanofi… au programme de Momentum cette semaine
Twitter : les données de 200 millions d'utilisateurs du réseau social vendues par des pirates informatiques
Bourse, taux… “2023 sera l’année de tous les dangers”... et des opportunités ?