Publicité
Marchés français ouverture 8 h 59 min
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,22 (-1,25 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,94 (-3,64 %)
     
  • Nikkei 225

    39 154,85
    -439,54 (-1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0842
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    17 311,05
    -158,31 (-0,91 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 577,42
    -204,07 (-0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 355,00
    -10,90 (-0,80 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     

Invisible au sommet de l’Otan, Emmanuel Macron a la tête ailleurs

IllustrationCapital:AdobeStock

Invisibilisé pour cause d’ingouvernabilité. Lui qui aime mettre en scène sa participation aux grands rendez-vous internationaux, Emmanuel Macron s’est fait discret lors du sommet de l’Otan. Le président français est arrivé furtivement mercredi matin après avoir séché la veille la cérémonie marquant les 75 ans de l’Alliance atlantique, n’apparaissant même pas sur la traditionnelle photo des 32 chefs d’Etat et de gouvernement membres – en retard, il a été remplacé par l’ambassadrice à l’Otan, Muriel Domenach.

Pourtant ce 75e sommet est crucial à bien des égards. Ressuscitée d’entre les morts depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, l’organisation s’apprête à pérenniser son soutien à Kiev, et rendre sa position résistante aux aléas politiques à venir. En premier lieu, le très probable retour de Donald Trump à la Maison Blanche, dont les velléités isolationnistes inquiètent la plupart des Alliés. «Si le soutien à l’Ukraine devient un engagement de l’Otan, plutôt que de reposer en priorité sur un accord bilatéral entre Washington et Kiev, il devient plus difficile à remettre en cause», explique au Figaro Alessandro Marrone, spécialiste des questions internationales à l’Istituto Affari Internazionali.

Ainsi, à l’unanimité, les 32 membres de l’organisation sont d’accord pour affirmer que Kiev se trouve sur une «voie irréversible» vers l’Otan. La formule est un habile compromis entre les partisans d’une intégration rapide de l’Ukraine dans l’Alliance (la plupart des pays d’Europe (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chine : la reprise de la croissance est fragile, la consommation des ménages inquiète
Cathédrale de Rouen : des éléments plastique du chantier à l’origine de l’incendie ?
Kylian Mbappé affole les ventes de maillots avant même son arrivée au Real Madrid
Croissance : la France va-t-elle devenir la lanterne rouge de l’économie mondiale ?
Notes de frais des ministres : 43 000 euros le jet privé, et des voitures blindées