La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 973,53
    +159,27 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    13 183,80
    +185,30 (+1,43 %)
     
  • Nikkei 225

    28 633,46
    +391,25 (+1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,2127
    +0,0044 (+0,36 %)
     
  • HANG SENG

    29 642,28
    +779,51 (+2,70 %)
     
  • BTC-EUR

    30 479,01
    +306,02 (+1,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    730,75
    +15,55 (+2,17 %)
     
  • S&P 500

    3 801,66
    +33,41 (+0,89 %)
     

Impôts : le succès des bureaux de tabac fait polémique

Mathieu BRUCKMULLER
·1 min de lecture

Une nouveauté qui rencontre son public. Depuis 6 mois, on peut s'acquitter des amendes de stationnement, des factures de la crèche, de cantine ou d’hôpital dans plus de 8 000 bureaux de tabac, quel que soit le montant si vous réglez en carte bancaire et jusqu'à 300 euros en cash. Il est possible aussi de régler certains impôts quand la somme ne dépasse pas 300 euros. Pour réaliser l‘opération, il suffit de vérifier que la mention « payable auprès d’un buraliste » figure dans les modalités de paiement, puis de scanner la facture à l’aide du « QR code » présent sur le document.

Selon la Confédération des buralistes, plus de 280 000 transactions de facture du quotidien ont ainsi été réglées, pour un total d’au moins 28 millions d’euros. La facture moyenne est donc de 100 euros et dans 48% des cas, le règlement a été fait pour payer un impôt local (taxe d’habitation ou taxe foncière), selon les chiffres diffusés ce mardi dans Le Parisien.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Trois nouveaux services bancaires qui vont vous aider en 2021
- Neige et verglas : êtes-vous responsable si un piéton chute devant chez vous ?
- Immobilier : ces 3 villes victimes de leur succès