La bourse ferme dans 7 min

Impôt : les 4 dates à ne surtout pas oublier en décembre

Marie RIALLAND
1 / 1

Impôt : les 4 dates à ne surtout pas oublier en décembre

5 décembre

Première date à retenir : le 5 décembre. C’est en effet la date limite fixée par le fisc pour modifier ou refuser l'avance de crédits d'impôt qui vous sera faite en janvier 2020. Pour rappel, les dépenses engagées sur une année et qui ouvrent droit à un crédit d’impôt (garde d’enfants, emploi d’un salarié à domicile…) ne sont pas intégrées dans le taux du prélèvement à la source. Du coup, pour éviter de vous faire payer trop d’impôts chaque mois et de devoir régulariser votre situation uniquement en septembre (après la déclaration de revenus effectuée au printemps), l’administration fiscale a prévu de vous verser une avance de crédit d’impôts de 60% dès le mois de janvier. Problème : l’avance de 2020 sera calculée en fonction de votre déclaration 2019, basée sur les revenus de 2018. Or, votre situation peut avoir changé depuis (votre enfant, gardé par une assistante maternelle, va maintenant à l’école ; vous n’employez plus de personnel de ménage, etc.). Sans intervention de votre part avant le 5 décembre, le fisc vous fera ainsi une avance de crédit d’impôts en janvier… que vous devrez rembourser en septembre 2020 parce que vous n’y avez plus droit (en partie ou en totalité) ! Pour renoncer à ce « cadeau empoisonné », vous pouvez vous connecter sur le site impots.gouv.fr, vous rendre dans la rubrique « gérer mon prélèvement à la source » puis « gérer votre avance de réductions et crédits d’impôt ». Libre à vous de moduler à la baisse ou de supprimer complètement le montant de vos dépenses ouvrant droit à un crédit d’impôt.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Compte bancaire : ces applis qui vous aident à éviter les découverts
- Assurance vie : Spirica envisage un big-bang sur ses fonds euros en 2020
- Epargne : le PER est-il le nouveau PEL ?