La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 280,99
    -115,64 (-0,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Immobilier : les villes où les prix devraient baisser en 2023

Pixabay

Le marché se régule enfin. Après deux années d’euphorie, le secteur de l’immobilier a connu un retour à la normale en 2022, souligne le réseau Orpi dans son rapport publié le 21 décembre 2022. Face à une hausse des prix de 6% sur l’année, la baisse des compromis de vente s’évalue à 10% au niveau national. “Un atterrissage en douceur, signe que l’optimisme a toujours sa place sur le marché immobilier”, estime Orpi.

Dans les grandes villes, plusieurs tendances se dégagent. Certaines voient la hausse des prix se tasser après des années exceptionnelles. De quoi rééquilibrer le rapport entre vendeurs et acquéreurs. C’est le cas de Paris où les prix ont atteint leur plafond au début de l'année, pour ensuite baisser de 3%. Le nombre de transactions immobilières a ainsi pu repartir à la hausse. À l’inverse, dans des villes comme Strasbourg ou Montpellier, dont les prix ont augmenté de 8%, le nombre de compromis de vente a sévèrement baissé : -11% pour Strasbourg, -13% pour Montpellier. À Bordeaux, la dégringolade atteint même -38%, et les prix poursuivent leur augmentation de 6%.

La période post-covid a poussé les Français, soudainement férus de vert et d’espace, à s’éloigner des grandes agglomérations pour s’installer dans les villes moyennes. L’arrivée croissante de ménages au pouvoir d’achat plus important a provoqué une flambée des prix, compensée artificiellement par l’effondrement des taux d’intérêt. Le nombre d’acquéreurs a donc logiquement reculé, ces derniers étant financièrement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crédit immobilier : bonne nouvelle pour les emprunteurs à partir du 1er janvier
Airbnb : la folle flambée des loyers en France
Le bail de mon garage peut-il être rompu si le propriétaire met en vente ?
Passoires thermiques : à quoi ressemblent les biens qui seront interdits à la location en 2023 ?
Investissement locatif : les 20 villes françaises les plus rentables