La bourse est fermée

Immobilier : les impacts du coronavirus sur les particuliers bailleurs

Marie-Eve FRÉNAY
1 / 1

Immobilier : les impacts du coronavirus sur les particuliers bailleurs

Les loyers durant le confinement sont-ils annulés ?

Non, se loger ne devient pas gratuit durant l’épidémie ! « En aucun cas, les bailleurs particuliers ne peuvent se permettre d’annuler tout bonnement les loyers », nous explique Pierre Hautus, directeur de l'Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI). En revanche, leur versement peut être décalé, sans pénalité, pour certains types de locataires.

Ce que prévoient en effet les mesures d’urgence est « de reporter intégralement ou d'étaler le paiement des loyers […] afférents aux locaux professionnels et commerciaux et de renoncer aux pénalités financières et aux suspensions, interruptions ou réductions de fournitures susceptibles d'être appliquées en cas de non-paiement de ces factures, au bénéfice des microentreprises […] dont l'activité est affectée par la propagation de l'épidémie », peut-on lire dans le rapport du ministère de l’Economie en amont de la publication de l’ordonnance dédiée. Mais « suspension ne veut pas dire annulation », insiste Pierre Hautus.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Courses : où acheter des produits frais près de chez soi ?
- Airbnb : le versement de la compensation pour les propriétaires prévu pour début avril
- Coronavirus : êtes-vous éligible à la prime Macron de 2 000 euros ?