Marchés français ouverture 3 h 55 min
  • Dow Jones

    33 970,47
    -614,41 (-1,78 %)
     
  • Nasdaq

    14 713,90
    -330,06 (-2,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 898,57
    -601,48 (-1,97 %)
     
  • EUR/USD

    1,1734
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 094,30
    -4,84 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    36 540,36
    -3 005,09 (-7,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 072,28
    -62,10 (-5,47 %)
     
  • S&P 500

    4 357,73
    -75,26 (-1,70 %)
     

Immobilier à temps partagé : la méfiance s'impose avant de signer

·1 min de lecture
Vacances en toute quiétude
Vacances en toute quiétude

Multipropriété, timeshare, résidence en temps partagé… Quel que soit le nom qu’on lui donne, il est primordial que le consommateur, tenté d’y placer quelques fonds dans l’espoir de s’assurer des vacances dans un lieu de rêve, réfléchisse à deux fois avant de signer. Surtout que l'histoire de ces résidences partagées a bien mal débuté. Lancée en 1967 par une société française, la multipropriété n’a au début pas séduit les investisseurs. Après un petit tour outre-Manche, les promoteurs ont eu l’idée ingénieuse de faire croire que la formule avait été inventée aux Etats-Unis. Après de multiples scandales qui ont vu la déconfiture de certains investisseurs trompés sur la marchandise, un cadre européen est venu renforcer la sécurité des consommateurs.

Pour éviter des appellations abusives qui pourraient induire en erreur et priver le consommateur des protections légales, le code de la consommation consacre une section entière aux « Contrats d’utilisation de biens à temps partagé, contrats de produits de vacances à long terme, contrats de revente et contrats d’échange ».

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Pourquoi je n'aime pas mon banquier
- Placement : acheter un cheval de course, est-ce rentable ?
- Foot Ligue 1 : comment regarder gratuitement la 3e journée sur Amazon Prime Video

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles