Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 966,68
    +55,08 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 872,57
    +17,21 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,42 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0823
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 045,80
    +15,10 (+0,74 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 652,35
    +455,08 (+0,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,57
    -2,04 (-2,60 %)
     
  • DAX

    17 419,33
    +48,88 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 706,28
    +21,79 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,80 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    +0,0015 (+0,12 %)
     

Guerre Israël - Gaza : les responsables israéliens auraient été informés très tôt du plan d’attaque du Hamas

Pixabay

Le pire aurait-il pu être évité ? Les autorités israéliennes avaient en leur possession le plan d'attaque du Hamas bien avant qu'il ne se matérialise le 7 octobre, révèlent des documents, des e-mails et des entretiens, révélés par le New York Times, le 1er décembre 2023. Surnommé le «Mur de Jéricho», ce document de près de 40 pages détaillait la stratégie du Hamas pour une attaque dévastatrice, mais les responsables israéliens ont sous-estimé sa faisabilité. Le document décrivait une invasion méthodique visant à dépasser les fortifications autour de la bande de Gaza, à prendre le contrôle des villes israéliennes et à attaquer des bases militaires clés. Bien que le document ne fixe pas de date précise, le 7 octobre a vu le Hamas suivre ce plan de manière choquante, avec des roquettes, des drones, des mitrailleuses automatisées et des tireurs parapentistes, à moto et à pied.

Malgré une large circulation du document parmi les responsables israéliens, des experts doutaient de la capacité du Hamas à réaliser une attaque d'une telle envergure. Des avertissements ont été ignorés, et même trois mois avant l'attaque, un analyste de l'Unité 8200 mettait en garde contre un exercice intensif du Hamas assez fidèle au plan. L'erreur tragique réside dans le fait que si ces avertissements avaient été pris au sérieux, Israël aurait pu atténuer voire prévenir les attaques. Au lieu de cela, le jour de l'attaque est devenu le plus meurtrier de l'histoire d'Israël.

Les responsables de la sécurité israélienne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

COP28 : Capital se rend à Dubaï dans les coulisses de la conférence sur le climat
COP28 : Emmanuel Macron appelle les pays du G7 à mettre fin au charbon «avant 2030»
«Patrimoine commun» : ces particuliers qui investissent dans des forêts pour les exploiter raisonnablement
Cyril Hanouna a-t-il fait décoller les audiences du nouveau numéro de «Complément d’enquête» ?
La COP28 s'ouvre en fanfare en créant le fonds pour les dommages climatiques