La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0057 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    -23,10 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    14 705,75
    -3,89 (-0,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3314
    -0,0042 (-0,32 %)
     

Le groupe Société générale va supprimer 640 postes

Source AFP
·1 min de lecture
Cette annonce intervient alors que le groupe avait prévenu en août qu'il entendait améliorer la rentabilité de ses activités de marché (photo d'illustration).
Cette annonce intervient alors que le groupe avait prévenu en août qu'il entendait améliorer la rentabilité de ses activités de marché (photo d'illustration).

L'information avait commencé à filtrer dans plusieurs médias. Elle a été confirmée par le groupe Société générale ce lundi matin. Le groupe bancaire a annoncé qu'il prévoyait de supprimer 640 postes en France. Aucun départ ne sera contraint. La banque de financement et d'investissement sera la principale concernée par ces suppressions de postes.

Cette annonce, publiée dans un communiqué, intervient alors que le groupe avait prévenu en août qu'il entendait améliorer la rentabilité de ses activités de marché au travers d'une réduction de coûts d'environ 450 millions d'euros à l'horizon 2022-2023. Des suppressions de postes sont aussi envisagées au sein des directions centrales, qui incluent entre autres les ressources humaines et la communication.

40 000 collaborateurs en France

La banque, qui compte quelque 138 000 collaborateurs dans le monde, dont 40 000 en France, a déjà réduit la voilure ces dernières années, notamment en banque de détail pour répondre à l'évolution des usages de sa clientèle qui se rend moins dans une agence qu'auparavant. À l'instar de ses concurrentes, elle souffre aussi de la persistance des taux bas et des effets de la crise sanitaire, qui affectent sa rentabilité.

Lire aussi La Société générale, première grande banque à lancer une carte bancaire virtuelle

Le groupe au logo rouge et noir a toutefois réussi à revenir dans le vert au troisième trimestre, affichant un bénéfice net de 862 millions d'euros. Cette publication contrastait avec [...] Lire la suite