La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 092,96
    +6,92 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    11 816,32
    +231,77 (+2,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 346,88
    +19,77 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,0990
    +0,0124 (+1,14 %)
     
  • HANG SENG

    22 072,18
    +229,85 (+1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    21 623,90
    +616,39 (+2,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    538,70
    +296,03 (+121,98 %)
     
  • S&P 500

    4 119,21
    +42,61 (+1,05 %)
     

« Panier anti-inflation » : le gouvernement veut baisser le prix de 20 articles

Les prix de l'alimentaire risquent d'être au plus haut en ce début d'année 2023 (image d'illustration).  - Credit:Cedric JACQUOT / MAXPPP / PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPP
Les prix de l'alimentaire risquent d'être au plus haut en ce début d'année 2023 (image d'illustration). - Credit:Cedric JACQUOT / MAXPPP / PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPP

Vingt articles au prix le plus bas possible pour aider les Français dans leurs courses. Voilà le projet d'Olivia Grégoire, selon Le Parisien. Alors que les prix de l'alimentation risquent d'être au plus haut au début de l'année 2023, la ministre déléguée veut donc demander à chaque grand distributeur de choisir 20 produits et de les proposer à un prix cassé. Une première version du projet réfléchissait à imposer aux grandes surfaces de vendre des produits à prix coûtant. Une prise de position intenable légalement.

Cette mesure est inspirée de ce qui se fait déjà en Grèce. Là-bas, les prix de l'alimentaire ont chuté depuis quelques semaines, et les consommateurs ont un site Internet pour surveiller le prix moyen d'un panier de chaque magasin. Si l'État déploie plusieurs aides depuis le début de l'inflation pour aider les foyers face aux dépenses énergétiques, « il est vrai que rien n'est mis en place pour aider les Français à remplir leur chariot. […] Un signe du gouvernement serait un plus, d'autant que le chèque alimentaire, pourtant promesse de campagne d'Emmanuel Macron, n'a jamais vu le jour », estime un haut fonctionnaire de Bercy.

À LIRE AUSSIBruno Le Maire sonne le tocsin sur les dépenses publiques

La menace de la déconsommation

Pour convaincre les grandes enseignes de suivre ce projet, le ministère compte s'appuyer sur le risque de la déconsommation au début de l'année. « Janvier reste le mois de tous les dangers, après les fêtes, où les consommateurs [...] Lire la suite