La bourse ferme dans 2 h 22 min
  • CAC 40

    6 349,23
    -13,45 (-0,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 686,06
    -17,36 (-0,47 %)
     
  • Dow Jones

    32 196,66
    +466,36 (+1,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,0434
    +0,0017 (+0,17 %)
     
  • Gold future

    1 807,00
    -1,20 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    28 772,54
    -439,01 (-1,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    672,69
    -8,42 (-1,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,31
    -0,18 (-0,16 %)
     
  • DAX

    13 938,13
    -89,80 (-0,64 %)
     
  • FTSE 100

    7 434,35
    +16,20 (+0,22 %)
     
  • Nasdaq

    11 805,00
    +434,00 (+3,82 %)
     
  • S&P 500

    4 023,89
    +93,81 (+2,39 %)
     
  • Nikkei 225

    26 547,05
    +119,40 (+0,45 %)
     
  • HANG SENG

    19 950,21
    +51,44 (+0,26 %)
     
  • GBP/USD

    1,2260
    -0,0003 (-0,02 %)
     

Google vous aide à effacer des liens qui exposent vos infos personnelles et vous mettent en danger

Google met en place un nouveau formulaire d’aide pour demander la désindexation de liens qui mènent à des informations pouvant causer du harcèlement ou de la violence physique.

Une page web dévoile des informations personnelles vous concernant ? Elle fait par exemple fuiter votre numéro de téléphone, votre adresse postale ou bien une copie de votre carte d’identité ? Vous avez la possibilité de prévenir Google, afin d’obtenir le retrait de ladite page du moteur de recherche, et ainsi vous protéger d’éventuelles actions malveillantes.

Google facilite le retrait de liens en rapport avec du « doxxing »

L’entreprise américaine a fait savoir le 27 avril qu’elle élargissait les conditions dans lesquelles des pages peuvent être retirées de son index, si un motif légitime est avancé. La diffusion sur le net d’informations qui peuvent être rattachées à l’identité d’une personne, et qui peuvent servir pour la harceler ou la retrouver physiquement, entre dans ce cas de figure.

Ce type d’assistance existe déjà en Europe par exemple, via le droit à l’oubli : celui-ci permet à individu de solliciter le retrait d’un lien qui lui est défavorable, au motif qu’il a le droit de ne plus être relié à quelque chose d’embarrassant. Le droit à l’oubli n’est pas toujours suivi, car Google doit aussi arbitrer entre l’intérêt pour le public de savoir des choses, un équilibre complexe à trouver.

En somme, Google vise ici tout ce qui relève du « doxxing ».

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles