Marchés français ouverture 7 h 15 min
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    26 571,87
    +140,32 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    0,9594
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    17 860,31
    +5,17 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    19 930,67
    -242,79 (-1,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    436,57
    -22,57 (-4,92 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     

La fusée New Shepard de Blue Origin se rate en plein vol

Blue Origin
Blue Origin

La fusée New Shepard, qui est utilisée pour emmener des touristes dans l’espace, a connu une défaillance le 12 septembre. Heureusement, il n’y avait personne à ce moment-là. Et le système d’évacuation de la capsule a bien fonctionné.

La séquence est saisissante, mais n’a heureusement eu aucune conséquence fâcheuse. On voit s’élever la fusée New Shepard, avec à son sommet une capsule. Soudain, la propulsion paraît reprendre, de manière anormale. On note alors que la trajectoire du lanceur s’incline légèrement et, tout à coup, d’importantes flammes jaillissent. On comprend à ce moment-là que la capsule est éjectée et éloignée à très grande vitesse de la zone de danger.

Cet échec, que vient de reconnaître l’entreprise américaine Blue Origin, est pour le moment à élucider. Il semble que la défaillance a eu lieu au niveau de la propulsion. La société devait procéder ce 12 septembre 2022 à son 20e vol avec New Shepard, un lanceur qui a toujours donné satisfaction. Jusqu’à ce lundi, du moins. Le seul raté qui a été relevé date de 2015, lors du tout premier vrai vol. Et encore, l’incident est considéré comme partiel.

Le dysfonctionnement s’est produit environ une minute après le décollage, au moment où la fusée était déjà à une altitude de 8 400 mètres et atteignait une vitesse (plus de 1 100 km/h) proche de celle du mur du son.

[Lire la suite]