La bourse ferme dans 5 h 46 min
  • CAC 40

    6 503,71
    +31,36 (+0,48 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 743,14
    +17,75 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0181
    -0,0006 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 792,60
    +1,40 (+0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    23 690,34
    +955,97 (+4,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    560,99
    +25,76 (+4,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,42
    -0,59 (-0,66 %)
     
  • DAX

    13 611,64
    +37,71 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 459,14
    +19,40 (+0,26 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2076
    +0,0005 (+0,04 %)
     

Les freins à l’adoption de la blockchain dans l’économie

La technologie de la blockchain, sur laquelle reposent les cryptomonnaies, fait de plus en plus d’adeptes. “En 2018, les entreprises ne voulaient pas entendre parler de blockchain publique ni de cryptomonnaies”, se souvient Stanislas Barthelemi, consultant chez Blockchain Partner, cabinet de conseil rattaché à KPMG. Elles ont pour beaucoup évolué depuis, avec l’essor de cas d’usage rendant la technologie moins abstraite. “Les stablecoins permettent un transfert de valeur de façon quasi instantanée et à des frais dérisoires, quand les transferts internationaux d’argent coûtent cher pour les entreprises et peuvent prendre plusieurs jours”, fait valoir le consultant.

Plusieurs grands groupes ont testé ces dernières années des systèmes de blockchains privées, qui s’apparentent à des bases de données centralisées, assez éloignées de l’esprit et du concept initial des blockchains publiques, décentralisées et accessibles à tout le monde pour effectuer des opérations. Le groupe de distribution Carrefour a par exemple eu recours dès 2018 à la blockchain Ethereum, déployée dans le cadre d’un consortium, pour mettre au point un système de traçabilité de sa filière poulet.

Via un QR code sur les emballages qui renvoie vers une page web, les consommateurs peuvent ainsi consulter chaque étape de la production des lots de volaille. En avril 2022, l’enseigne a annoncé qu’elle allait désormais utiliser la blockchain pour ses produits bio. Là encore, chaque intermédiaire renseigne les informations (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ether, bitcoin... Les cryptomonnaies remontent doucement la pente
Arnaque à la cryptomonnaie : 300 personnes auraient été volées par un influenceur, une enquête ouverte
Sorare dans le viseur de l’Autorité nationale des jeux
Crypto : Coinbase à nouveau dans le viseur des autorités
Cryptomonnaies : la faillite de Celsius soulève des enjeux juridiques colossaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles