La bourse ferme dans 7 h 53 min
  • CAC 40

    6 693,19
    +27,99 (+0,42 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 951,59
    +16,08 (+0,41 %)
     
  • Dow Jones

    33 849,46
    -497,57 (-1,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0379
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 753,00
    +12,70 (+0,73 %)
     
  • BTC-EUR

    15 894,96
    +130,91 (+0,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    389,35
    +9,06 (+2,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,99
    +1,75 (+2,27 %)
     
  • DAX

    14 415,42
    +32,06 (+0,22 %)
     
  • FTSE 100

    7 535,53
    +61,51 (+0,82 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,50
    -176,86 (-1,58 %)
     
  • S&P 500

    3 963,94
    -62,18 (-1,54 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • GBP/USD

    1,2043
    +0,0078 (+0,65 %)
     

Des frappes de missiles russes dégradent l’accès à l’Internet en Ukraine

internet
internet

L’accès à Internet a été restreint en Ukraine à cause de frappes russes touchant le réseau électrique du pays. Les opérateurs télécoms ont dû couper certains services.

Près de neuf mois après le début de l’offensive militaire de la Russie, le réseau Internet de l’Ukraine continue de subir d’importantes perturbations, et parfois des coupures complètes. La plus récente vient d’avoir lieu le 15 novembre, après une vague de bombardements lancée par Moscou. Selon Kiev, l’armée russe a tiré 85 missiles pour démolir des infrastructures énergétiques ukrainiennes.

Le réseau électrique ukrainien frappé par des missiles russes

Ces frappes affectent la population, alors que les besoins en éclairage et en chauffage augmentent à mesure que l’hiver se rapproche. Elles ont également un impact sur la connectivité du pays, puisque celle-ci est en chute depuis l’après-midi du 15 novembre. À midi, un premier point de situation montrait une baisse à 67 %, contre près de 100 % précédemment.

« L’Ukraine connaît actuellement une importante perturbation d’Internet […] ; l’incident survient au moment où l’on rapporte l’une des attaques de missiles russes les plus intenses à ce jour », observe l’organisation NetBlocks, qui suit et documente la liberté d’accès à Internet dans le monde, dans un message sur Twitter publié le 15 novembre.

[Lire la suite]