La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 472,35
    -41,04 (-0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 725,39
    -29,21 (-0,78 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,65 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0187
    -0,0063 (-0,61 %)
     
  • Gold future

    1 772,60
    -15,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    22 643,09
    -288,22 (-1,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,20
    -2,02 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,53
    -0,01 (-0,01 %)
     
  • DAX

    13 573,93
    -88,75 (-0,65 %)
     
  • FTSE 100

    7 439,74
    -8,32 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,03 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 175,87
    +243,67 (+0,87 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,90 (+0,14 %)
     
  • GBP/USD

    1,2071
    -0,0088 (-0,72 %)
     

Le FMI se dit prêt à aider le Bangladesh en pleine crise financière

Le Fonds monétaire international (FMI) se tient prêt à soutenir le Bangladesh, qui lui a récemment demandé une aide afin de surmonter une crise financière provoquée par la volatilité des prix de l'énergie depuis l'invasion russe de l'Ukraine. "Le FMI est prêt à soutenir le Bangladesh dans cette demande", a indiqué un porte-parole de l'institution dans un communiqué. Le montant de l'aide n'a cependant "pas encore été discuté", précise le FMI, indiquant que cela "fera partie des discussions sur la conception du programme". Dacca a demandé 4,5 milliards de dollars au FMI, selon un quotidien local.

Des discussions ont été menées entre les autorités du pays et les équipes du FMI, mais le calendrier n'a pas été précisé, car le conseil d'administration du fonds est actuellement en congés. "Les conditions extérieures se sont fortement détériorées et les chocs mondiaux sans précédent placent des pays comme le Bangladesh dans des incertitudes importantes", relève le porte-parole du FMI. Le Bangladesh pourrait ainsi bénéficier du nouveau fonds fiduciaire pour la résilience et la durabilité (fonds fiduciaire RD, RST en anglais), ainsi qu'"un programme d'accompagnement", pour lesquels Dacca "a exprimé de manière proactive son intérêt". Cela "fournira des garanties en cas de nouvelle détérioration des conditions extérieures, tout en soutenant les efforts du pays pour faire face aux implications macroéconomiques à plus long terme du changement climatique".

Le Bangladesh, pays pauvre d'Asie du (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le couac de l’augmentation des retraites, l'audit énergétique obligatoire des passoires thermiques encore repoussé… Le flash éco du jour
Touraine : face à la sécheresse, des agriculteurs plantent du sorgho, moins gourmand en eau
Réforme du RSA : une expérimentation lancée à l'automne dans certains départements ?
La loi pouvoir d’achat définitivement adoptée par le Parlement : ce qu’elle va changer pour vous
Airbus : l’avionneur met fin à son contrat avec Qatar Airways

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles