La bourse ferme dans 2 h 56 min
  • CAC 40

    6 659,18
    +20,72 (+0,31 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 168,12
    +9,61 (+0,23 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,20 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1699
    -0,0019 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 752,00
    +0,30 (+0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    37 141,54
    -255,66 (-0,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 081,54
    -21,52 (-1,95 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,44
    +1,46 (+1,97 %)
     
  • DAX

    15 582,78
    +51,03 (+0,33 %)
     
  • FTSE 100

    7 048,10
    -3,38 (-0,05 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,50 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 240,06
    -8,75 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    24 208,78
    +16,62 (+0,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3695
    +0,0014 (+0,11 %)
     

Féminicides en 2020 : près de 20 % des victimes avaient porté plainte

·1 min de lecture

Lundi, l’étude nationale sur « les morts violentes au sein du couple » a été publiée par le ministère de l’Intérieur. Elle dévoile le profil des auteurs, leurs modes opératoires et souligne le manque de prise en charge des victimes.  

Une femme sur cinq. C’est, selon l’étude nationale sur « les morts violentes au sein du couple » publiée lundi par le ministère de l’Intérieur, la proportion de femmes qui avaient porté plainte avant de perdre la vie sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint. Un chiffre qui fait écho au féminicide de Chahinez Daoud à Mérignac, brûlée vive en pleine rue par son ex-conjoint au mois de mai. Elle avait pourtant porté plainte contre lui un mois et demi avant sa mort.  

Lire aussi >> Féminicide d’Hayange : comment expliquer les défaillances de la police ?

ℹ️ En 2020, 125 personnes ont été tuées par leur partenaire.Retrouvez l'intégralité de l'étude nationale sur les « morts violentes au sein du couple » et les dispositifs mis en place pour lutter contre les violences intrafamiliales ⬇️https://t.co/kMJGTxAX7B pic.twitter.com/zyJyAgk1wJ

— Ministère de l'Intérieur (@Interieur_Gouv) August 2, 2021

Toujours selon ce rapport, les auteurs de morts violentes au sein du couple utilisent majoritairement des armes. Ils sont 33 % à utiliser une arme à feu, et 30 % à utiliser une arme blanche. Sur les 41 auteurs ayant utilisé une arme à feu, l’arme était déclarée et détenue légalement à 23 reprises (soit une proportion de 56 %).  

On apprend également, à travers ce rapport, que les Hauts-de-France est la région la plus concernée par les féminicides, avec 19 victimes. Quatre régions comptabilisent plus de 10 victimes :...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles