Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 479,96
    -372,90 (-0,96 %)
     
  • Nasdaq

    16 948,78
    -71,10 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    38 556,87
    -298,50 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0806
    -0,0055 (-0,51 %)
     
  • HANG SENG

    18 477,01
    -344,15 (-1,83 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 426,01
    -641,02 (-1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 448,38
    -36,32 (-2,45 %)
     
  • S&P 500

    5 273,76
    -32,28 (-0,61 %)
     

EXEL Industries : Chiffre d’affaires 1er trimestre 2023–2024 + 1,8 %

EXEL INDUSTRIES
EXEL INDUSTRIES

Chiffre d’affaires 2e trimestre 2023–2024 : - 1,8 %

Des ventes contrastées selon les activités


Chiffre d'affaires
T2
(janvier 2024–mars 2024)

2022–2023

2023–2024

Variation à données publiées

Variation à tcpc*

Publié

Publié

Millions €

%

Millions €

%

 

 

 

 

 

 

 

PULVÉRISATION AGRICOLE

147,7

157,4

+ 9,7

+ 6,5 %

+ 12,0

+ 8,1 %

ARRACHAGE DE BETTERAVES

34,3

17,1

- 17,2

- 50,1 %

- 17,1

- 49,9 %

LOISIRS

 

48,4

47,4

- 1,0

- 2,0 %

- 4,4

- 9,0 %

INDUSTRIE

 

67,6

70,7

+ 3,1

+ 4,7 %

+ 3,3

+ 4,9 %

 

 

 

 

 

 

 

Groupe EXEL Industries

297,9

292,6

- 5,3

- 1,8 %

- 6,2

- 2,1 %


Chiffre d'affaires
6 mois
(octobre 2023–mars 2024)

2022–2023

2023–2024

Variation à données publiées

Variation à tcpc*

Publié

Publié

Millions €

%

Millions €

%

 

 

 

 

 

 

 

PULVÉRISATION AGRICOLE

236,8

248,3

+ 11,6

+ 4,9 %

+ 17,0

+ 7,2 %

ARRACHAGE DE BETTERAVES

53,8

44,2

- 9,6

- 17,8 %

- 8,5

- 15,9 %

LOISIRS

 

62,1

58,5

- 3,6

- 5,9 %

- 8,8

- 14,1 %

INDUSTRIE

 

130,4

141,7

+ 11,3

+ 8,7 %

+ 14,4

+ 11,0 %

 

 

 

 

 

 

 

Groupe EXEL Industries

483,1

492,7

+ 9,7

+ 2,0 %

+ 14,1

+ 2,9 %

*tcpc = taux de change et périmètre comparables

PUBLICITÉ

Chiffre d’affaires 2e trimestre 2023–2024

Le groupe EXEL Industries réalise un chiffre d’affaires de 292,6 millions d’euros au deuxième trimestre de l’exercice 2023–2024, en repli de - 1,8 %, pénalisé principalement par la baisse des volumes dans l’arrachage de betteraves et les loisirs. À périmètre et taux de change constants, le Groupe est en baisse de 2,1 %.

Résultant de l’acquisition du groupe Devaux en juin 2023, l’effet périmètre contribue à hauteur de 4,0 millions d’euros au chiffre d’affaires ce trimestre.

  • PULVÉRISATION AGRICOLE + 6,5 %

Le chiffre d’affaires de la Pulvérisation agricole, en croissance de 8,1 % à périmètre et taux de change constants, reste dans une bonne dynamique. Néanmoins, la situation est inégale selon les régions avec des ventes en retrait en France, en raison de difficultés de production, et stables dans le reste de l’Europe. Aux États-Unis et en Australie, les ventes enregistrent une augmentation significative malgré l'allongement des délais de livraison vers l’Australie depuis le début de l'exercice 2023–2024. Que ce soit en Amérique du Nord ou en Europe, les niveaux de stocks chez les distributeurs restent conséquents, freinant le renouvellement de leurs commandes. De même, plusieurs facteurs incitent les agriculteurs à la prudence : les taux d’intérêt élevés, la fin des programmes de subvention dans certains pays d’Europe de l’Est, le printemps très humide décalant à la fois les semis et les premières pulvérisations, ainsi que la baisse des prix agricoles affectant le revenu agricole.

  • ARRACHAGE DE BETTERAVES - 50,1 %

Comme prévu dès la fin de l’exercice précédent, l’activité Arrachage de betteraves subit un effet de base négatif après un très bon premier trimestre. En 2023, aux deuxième et troisième trimestres, le Groupe avait réalisé un chiffre d’affaires exceptionnel en Europe de l’Est. Dans cette région, et depuis début 2024, les ventes baissent progressivement. Parallèlement, les ventes de pièces détachées se sont maintenues à un niveau satisfaisant ce trimestre. Concernant les machines neuves, le chiffre d’affaires n’est pas représentatif de l'activité annuelle, l'essentiel des ventes se concentrant généralement vers la fin du troisième trimestre et sur le quatrième trimestre. En revanche, les ventes de la gamme Terra Variant ont diminué au cours du semestre en Europe de l'Ouest.

  • LOISIRS - 2,0 %

Si la pré-saison du Jardin s’est révélée un peu décevante en termes de ventes, l’activité s’est néanmoins reprise au cours du deuxième trimestre et ce, dans toutes les régions, après deux années de baisse des différents marchés européens (Angleterre, France, Italie). L’intégration du groupe Devaux se poursuit et, avec elle, les premières synergies commerciales.
L’activité nautique, quant à elle, évolue dans un contexte de marché déprimé, où les concessionnaires disposent encore de stocks importants. À cela est venue s’ajouter depuis deux ans la forte hausse des taux d’intérêts, qui a pu décourager de potentiels nouveaux clients.

  • INDUSTRIE + 4,7 %

Après un excellent premier trimestre, la Pulvérisation industrielle retrouve un niveau de croissance plus modéré mais toujours significatif. L’activité se stabilise en Asie et aux États-Unis, deux régions où elle connaissait depuis deux ans une forte accélération. Ses ventes en Europe, quant à elles, continuent d’afficher une très bonne tenue.
Dans les Tuyaux techniques, l’activité se redresse progressivement depuis quelques mois, après avoir atteint un point bas en 2023.

Perspectives 2024

  • PULVÉRISATION AGRICOLE

    • Après une baisse continue sur plusieurs mois, les cours de matières premières agricoles se stabilisent, revenant à des niveaux relativement bas.

    • La conjoncture économique des trois dernières années a entraîné une hausse des coûts des machines agricoles, exacerbée par l'inflation et l'augmentation des taux d'intérêt. Cette situation a freiné la capacité de financement des exploitants, résultant en une baisse des commandes pour ces machines.

    • Les prises de commandes ont fortement ralenti ce trimestre par rapport à la même période l’an passé, et devraient rester à ces niveaux dans les prochains mois.

  • ARRACHAGE DE BETTERAVES

    • Le maintien des cours du sucre à des niveaux très élevés devrait continuer de soutenir le marché des machines neuves, donnant de la visibilité aux agriculteurs pour renouveler leurs machines.

    • L’année 2024 s’annonce bonne, soutenue par la croissance des ventes de machines neuves dans toutes les régions, sauf en Europe de l’Est.

    • EXEL Industries continue à réduire son stock de machines d’occasion dans la continuité de l’effort important fourni sur l’exercice 2023.

    • Le Groupe a bien anticipé la baisse de l’activité en Europe de l’Est, après deux années exceptionnelles, et adapte sa production en conséquence.

  • LOISIRS

    • Au vu des conditions climatiques peu favorables, la saison 2024 dans le Jardin s’annonce tardive.

    • Les dernières nouveautés dans le Jardin sont bien accueillies et ont été récompensées dans des salons spécialisés.

    • Les synergies commerciales entre les sociétés Hozelock, G.F. et Devaux se poursuivent, élargissant l’offre de produits et favorisant le développement commercial des marques sur un maillage géographique de plus en plus étendu comme en Italie.

    • Dans l’industrie nautique, le plan de lancement du nouveau Wauquiez 55 pour la fin de l’exercice suit son cours, sans impact attendu sur cet exercice.

    • Les stocks élevés chez les distributeurs et les taux d’intérêts, quoiqu’en légère baisse, sont un frein à l’achat de nouveaux bateaux.

  • INDUSTRIE

    • Malgré une bonne visibilité du carnet de commandes sur le reste de l’exercice 2023–2024, le Groupe reste prudent concernant l’Asie, en particulier la Chine.

    • L’activité de Tuyaux techniques semble se redresser, même si la visibilité est faible.

Daniel Tragus, Directeur général du groupe EXEL Industries



« Après avoir réalisé un excellent premier trimestre, EXEL Industries connaît une croissance plus hétérogène ce trimestre avec, comme attendu, un recul de l’activité Arrachage de betteraves. Compte tenu de la saisonnalité de nos activités, le second semestre est plus significatif pour la performance annuelle du Groupe et, en 2024, reposera sur une base de comparaison très élevée, notamment au quatrième trimestre. Dans l’agricole, la tendance à la baisse du carnet de commandes se confirme, dans un contexte de climat des affaires dégradé. Toutefois, les ventes restent solides ce semestre. »

Prochains rendez-vous

  • 24 mai 2024, avant bourse : résultats semestriels 2023–2024 et présentation aux investisseurs

  • 23 juillet 2024, avant bourse : chiffre d’affaires du 3e trimestre 2023–2024

À propos d’EXEL Industries

EXEL Industries est un groupe familial français dont l’ambition est de concevoir, fabriquer et commercialiser des biens d’équipement et services associés qui permettent à ses clients de gagner en efficacité, en productivité, ou de contribuer au plaisir de vivre, et d’atteindre leurs objectifs environnementaux et sociétaux.
Porté par une stratégie d’innovation depuis plus de 70 ans, EXEL Industries a fondé son développement sur des idées innovantes afin d’offrir à ses clients des produits uniques, efficaces, compétitifs et faciles à utiliser.
Depuis sa création, le Groupe a connu une croissance interne et externe importante sur chacun de ses marchés, fort d’un actionnariat stable guidé par une stratégie de développement à long terme.
En 2022–2023, EXEL Industries emploie 3 931 employés permanents dans 33 pays sur les 5 continents et son chiffre d’affaires s’élève à 1,1 milliard d’euros.
Euronext Paris, SRD Long only – compartment B (Mid Cap) / indice EnterNext © PEA-PME 150 (Mnemo EXE / ISIN FR0004527638)

Communiqué disponible sur le site www.exel-industries.com

Daniel TRAGUS
Directeur Général Groupe

Thomas GERMAIN
Directeur Financier Groupe / Communication financière

direction.communication@exel-industries.com

 

Pièce jointe