Publicité
La bourse ferme dans 4 h 37 min
  • CAC 40

    7 953,01
    +41,41 (+0,52 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 867,48
    +12,12 (+0,25 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,11
    +456,87 (+1,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0832
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    2 033,00
    +2,30 (+0,11 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 301,20
    -383,36 (-0,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,40
    -1,21 (-1,54 %)
     
  • DAX

    17 379,19
    +8,74 (+0,05 %)
     
  • FTSE 100

    7 683,47
    -1,02 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 041,62
    +460,72 (+2,96 %)
     
  • S&P 500

    5 087,03
    +105,23 (+2,11 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2683
    +0,0025 (+0,20 %)
     

Essonne : ces entrepreneurs ont arnaqué une centaine de clients «vulnérables»

Shisu_ka/Adobe Stock

C’est une histoire à dormir debout. Vendredi 26 janvier, deux associés des entreprises essonniennes Isol Renov et Isolation de l’Habitat français étaient jugés pour avoir escroqué 118 clients, rapporte Le Parisien. La moyenne d’âge des clients arnaqués et dépouillés, à l’occasion de travaux d’électricité, de toiture, d’isolation, est de 77 ans. Le premier, Johan R., 44 ans, a écopé de quatre ans de prison ferme. Son associé, Jess B., âgé de 36 ans, s’en est sorti avec six mois de prison et douze mois sous bracelet électronique.

Les deux prévenus avaient pour habitude de bien cibler leurs victimes en fonction de leur âge. Ces dernières étaient démarchées par téléphone, avant de recevoir la visite d’un commercial à leur domicile. «On appelait tout le monde, se défend Johan R., mais en semaine, il n’y a que les personnes âgées qui répondent.» Une fois sur place, le commercial vérifiait le tableau électrique des clients, le démontait et affirmait qu’il fallait le changer, car «il n’était plus aux normes». Ni une ni deux, il lançait les travaux avant même de faire signer un quelconque devis aux clients.

Ensuite, le technicien repassait à leur domicile et leur expliquait que cette fois-ci, c’était toute l’installation électrique qui était mauvaise, avec des risques d’incendie qui ne seront pas pris en charge par les assurances. La facture passait alors de quelques milliers d’euros à plus de 20 000 euros. Puis, c’était au tour du toit. Sous pression, les victimes âgées signaient sans (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Universal Music défie TikTok et annonce le retrait de ses chansons du réseau social
Tesla : le plan de rémunération «gargantuesque» d’Elon Musk annulé en justice
CAC 40 : la Bourse de Paris attend la Fed au tournant sur ses taux, nouvelle séance chargée
Sept piscines, quarante restaurants, une cascade de 17 mètres de haut... Le plus grand paquebot du monde divise
L’inscription de l’IVG dans la Constitution largement votée par les députés, place aux sénateurs