Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 064,17
    +1 939,89 (+3,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,51
    -14,59 (-0,99 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Escroquerie en bande organisée chez Go Sport ? Enquête ouverte

Wikimedia Commons

L'enquête évolue dans le dossier Go Sport. Le parquet de Paris s'est saisi d'une enquête pour "escroquerie en bande organisée" au sein de l'entreprise d'articles de sport, ouvrant la voie à un élargissement des investigations à l'ensemble des sociétés de l'homme d'affaires Michel Ohayon, actuellement en pleine tourmente. L'enquête, initialement ouverte pour "abus de bien social" par le parquet de Grenoble, sera désormais menée sous l'égide de la Juridiction nationale de lutte contre la criminalité organisée (Junalco), a indiqué le procureur adjoint du parquet isérois François Touret de Coucy à la presse, confirmant une information du quotidien Le Monde. Les infractions recherchées ont été étendues par le parquet de Paris à "l'escroquerie en bande organisée, le blanchiment habituel, la banqueroute et l'abus de bien social", a également précisé le magistrat.

Selon Le Monde, l'enquête pourra ainsi être élargie à l'ensemble des sociétés de la Financière immobilière bordelaise (FIB), fonds d'investissement de l'homme d'affaires Michel Ohayon et sa branche distribution HPB (Hermione, People & Brands), maison mère de Go Sport. "La compétence nationale de la Junalco lui permet d'étendre les investigations, selon la stratégie d'enquête qui sera fixée par le parquet de Paris", a confirmé François Touret de Coucy. Le parquet de Paris a confirmé à l’AFP que la Junalco était saisie, sans plus de précisions, notamment sur le périmètre des investigations. Le parquet de Grenoble avait annoncé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Bourse de Paris en baisse face aux chiffres de l'inflation
Les projets d'investissements étrangers en France ont battu des records en 2022
SNCF : 900 postes à pourvoir en Île-de-France
Thales : l'entreprise va créer 4.000 postes en 2023
Réunions d'affaires, Covid... la vie d'un patron français en Chine