La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0560
    -0,0028 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    1 843,50
    +2,30 (+0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    27 752,51
    -891,82 (-3,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    652,49
    -20,88 (-3,10 %)
     
  • Pétrole WTI

    112,70
    +0,49 (+0,44 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2490
    +0,0015 (+0,12 %)
     

Un escroc se faisait passer pour un professionnel du bâtiment, la liste des victimes s’allonge

Mardi 26 avril 2022, le tribunal de Compiègne a rendu sa décision concernant un certain Romain C. accusé d’escroquerie. Domicilié à Pont-Sainte-Maxence (Oise), l’individu s'est fait passer pour un professionnel du bâtiment, entre 2019 et 2021, en proposant à des particuliers de réaliser des travaux d’extérieur au travers d’une société fictive.

D’après les faits relatés par le site d’informations Actu.fr, l’individu aurait officieusement créé en avril 2019 la société SCT Terrassement dont le but non avoué était de démarcher les clients potentiels sur des sites tels que Leboncoin.fr ou les réseaux sociaux. Le faux artisan proposait ainsi des tarifs beaucoup moins chers que la concurrence pour des prestations équivalentes. Conséquence de ces prix imbattables, l'escroc a vite réussi à appâter du chaland.

Pendant deux ans, l’individu, aidé de sa femme, a soutiré des milliers d’euros d’acomptes à des particuliers pour des travaux de terrassement. Recourant à des ouvriers travaillant au noir, la qualité des travaux mis en œuvre par l’entreprise SCT Terrassement laisse à désirer. De nombreux clients se plaignent ainsi de la durée des travaux qui s’éternisent avec des retards parfois longs de plusieurs mois ainsi que des finitions de piètre qualité. À la suite de ces défaillances, plusieurs plaintes sont déposées à l’encontre de Romain C.

Interpellé le 13 août 2021, l’individu a été placé en garde à vue. Selon, le tribunal de Compiègne cité par Actu.fr, "aucun chantier n’a[urait] été terminé", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Législatives : le "parachutage" du gendre de Jean-Luc Mélenchon à Villeurbanne met en rogne le maire PS
L'ancien employé d'Ikea avait dérobé une fortune grâce à des cartes-cadeaux
L'inflation continue de grimper en avril, +4,8% sur un an
Elections législatives : le Parti socialiste souscrit aux propositions principales du Parti de Jean-Luc Mélenchon
La croissance française n'est pas au rendez-vous de ce premier trimestre

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles