La bourse ferme dans 2 h 49 min
  • CAC 40

    6 663,26
    -24,53 (-0,37 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 925,56
    -13,63 (-0,35 %)
     
  • Dow Jones

    33 596,34
    -350,76 (-1,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0533
    +0,0064 (+0,61 %)
     
  • Gold future

    1 790,00
    +7,60 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    16 016,75
    -263,05 (-1,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    395,85
    -5,95 (-1,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,22
    +0,97 (+1,31 %)
     
  • DAX

    14 290,39
    -52,80 (-0,37 %)
     
  • FTSE 100

    7 523,72
    +2,33 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 014,89
    -225,05 (-2,00 %)
     
  • S&P 500

    3 941,26
    -57,58 (-1,44 %)
     
  • Nikkei 225

    27 686,40
    -199,47 (-0,72 %)
     
  • HANG SENG

    18 814,82
    -626,36 (-3,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,2193
    +0,0059 (+0,49 %)
     

Energie : nouveaux appels à la grève lancés chez GRDF et Enedis

Wikimedia Commons

Cela coince chez GRDF et Enedis. Après la signature le 18 octobre d'un accord de branche dans le secteur de l'énergie, il revient désormais aux entreprises de négocier des mesures internes pour compenser l'inflation, comme récemment chez EDF où un accord a permis de mettre un terme à des arrêts de travail dans les centrales nucléaires. Mais les négociations n'avancent pas chez GRDF, où la CGT appelle à une journée de grève mercredi, en marge d'une nouvelle réunion de négociation, alors que chez Enedis, une intersyndicale CGT/CFE-CGC/CFDT/FO appelle à une journée de grève jeudi.

"Afin de peser sur les négociations, tous mobilisés le 3 novembre", clame l'intersyndicale d'Enedis dans un tract. La CGT, premier syndicat, réclame 4,6% d'augmentation pour tous au titre de 2022 et 2,3% en 2023, ainsi que des mesures complémentaires pour les bas salaires et des mesures individuelles. La direction d’Enedis a indiqué à l'AFP avoir présenté une première proposition comprenant 2,3% d'augmentation pour tous les salariés, en plus de l'augmentation du salaire de branche, plus des mesures individuelles, le tout représentant un "budget global d’augmentation des salaires de 7%". "Une clause de revoyure à mi-année a également été proposée si l'inflation s'avérait supérieure à la prévision", a-t-elle ajouté.

Chez GRDF, les salariés seront incités à faire grève mercredi à l'appel de la seule CGT, première organisation syndicale de l'entreprise (46,58% lors des dernières élections). Lors de deux séances (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : les yeux rivés sur la Fed, la Bourse de Paris reste positive
Pourquoi vous ne verrez bientôt plus d'enseignes lumineuses de la Matmut en France
SpaceX : la fusée opérationnelle la plus puissante du monde a décollé pour la première depuis trois ans
Covid-19 : revers pour Axa face à plusieurs restaurateurs
Sony relève ses prévisions annuelles grâce à la chute du yen