La bourse ferme dans 4 h 41 min
  • CAC 40

    5 766,59
    -16,82 (-0,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 344,03
    -4,57 (-0,14 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9650
    -0,0038 (-0,40 %)
     
  • Gold future

    1 647,10
    -8,50 (-0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    19 823,91
    -93,24 (-0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    437,96
    -6,57 (-1,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,31
    -0,43 (-0,55 %)
     
  • DAX

    12 256,04
    -28,15 (-0,23 %)
     
  • FTSE 100

    6 961,67
    -56,93 (-0,81 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,0740
    -0,0117 (-1,08 %)
     

Emmanuel Macron appelle à "consommer français" pour soutenir l'agriculture

Pixabay

Dans le contexte de la guerre en Ukraine et des crises climatique et énergétique, le chef de l'État a appelé à "acheter" et "consommer" français car la défense de la "souveraineté agricole et alimentaire" est "la mère des batailles".

Emmanuel Macron a appelé, vendredi 9 septembre, à "acheter" et "consommer" français car la défense de la "souveraineté agricole et alimentaire" est "la mère des batailles" dans le contexte de la guerre en Ukraine et des crises climatique et énergétique. "Nous traversons une période très particulière, grave, difficile, qui suppose la mobilisation de tous", a déclaré le chef de l’État dans un discours aux Terres de Jim, le rendez-vous annuel des jeunes agriculteurs, qui se tient ce week-end à Outarville (Loiret), dans la Beauce.

"Cette souveraineté agricole et alimentaire" est "absolument indispensable (…) c'est la mère des batailles" et "on a besoin de tous nos compatriotes pour qu'ils comprennent qu’acheter français, consommer français, aimer notre agriculture, c'est la clé pour garder cette souveraineté et ne pas se réveiller demain avec la gueule de bois", a-t-il ajouté en concluant son discours. Après avoir rappelé les différentes mesures d'urgence prises par le gouvernement pour soutenir les filières agricoles ces derniers mois, il a insisté sur la nécessité de "sortir de la dépendance" aux engrais et intrants de Russie et de Belarus, et de faire face à la hausse des prix de l'énergie, "qui est une arme de guerre" pour Moscou.

400 millions d'euros pour aider les jeunes à s'installer

Accompagné du ministre de l'Agriculture Marc Fesneau, le chef de l'État a axé cette année sa visite à Terres de Jim sur le dossier sensible du renouvellement des générations en agriculture, alors que quelque 100.000 fermes devraient changer d'exploitants (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Conseil national de la refondation : une stratégie du président pour redynamiser sa politique

Assurance récolte : Emmanuel Macron promet une "simplification"
Le nouveau roi Charles III sera-t-il le seul à hériter de la fortune d'Elizabeth II ?
Déserts médicaux : bientôt un nouveau système pour qu'un médecin s'installe près de chez vous ?
Amende radar : attention à cette arnaque aux SMS frauduleux
Prix de l'électricité : Roussel appelle élus et entreprises à ne pas payer les factures