La bourse ferme dans 6 h 14 min
  • CAC 40

    6 107,29
    +33,94 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 570,40
    +37,23 (+1,05 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,28 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0585
    +0,0027 (+0,25 %)
     
  • Gold future

    1 840,20
    +9,90 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    20 255,92
    -156,58 (-0,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    467,49
    +13,59 (+2,99 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,01
    -0,61 (-0,57 %)
     
  • DAX

    13 279,57
    +161,44 (+1,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 254,32
    +45,51 (+0,63 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,42 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,2306
    +0,0036 (+0,29 %)
     

EDF nomme un directeur chargé des projets de nouveaux EPR

EDF a indiqué mardi 7 juin renforcer son organisation avec la nomination d'un directeur de "Programme nouveau nucléaire France", chargé de piloter la construction de nouveaux EPR. Nicolas Machtou, passé par le cabinet de François Hollande à l'Élysée et plus récemment par Enedis, occupe cette fonction depuis le 1er juin, indique le groupe dans un communiqué.

"Il pilotera la maitrise d'ouvrage du programme de construction de nouveaux réacteurs EPR2 en France. Il aura ainsi en charge le contrôle de l'exécution industrielle et technique du programme", détaille EDF. "Il devra également faciliter et accélérer l’avancement des travaux visant à réunir les conditions réglementaires et financières de la mise en œuvre des orientations prises par l’État, dont il sera l'interlocuteur privilégié", souligne l'entreprise.

Le président Emmanuel Macron veut en effet que soient construits six nouveaux réacteurs EPR en France et huit de plus sont à l'étude. Actuellement, le seul réacteur en construction est celui de Flamanville (Manche), qui accuse plus de dix ans de retard et d'importants dépassements de coûts. En janvier dernier, EDF avait annoncé que le démarrage du réacteur nucléaire de nouvelle génération était repoussé à l'an prochain, en raison notamment de la pandémie de Covid-19. "La date de chargement du combustible est décalée de fin 2022 au second trimestre 2023. L’estimation du coût à terminaison passe de 12,4 milliards d'euros à 12,7 milliards", indiquait le groupe dans un communiqué. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'UE fixe enfin des objectifs pour augmenter le nombre de femmes dans les conseils d'administration
CAC 40 : rebond des valeurs liées à l’énergie, la Bourse attendue en hausse
Banni de The Family, Oussama Ammar se lance dans les cryptomonnaies
Batteries : la première usine française de lithium devrait ouvrir en 2025
Pénurie d'huile de tournesol : Nutri-Score dégradé pour des dizaines de produits

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles