La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 001,52
    -272,35 (-0,90 %)
     
  • Nasdaq

    11 114,52
    -34,12 (-0,31 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9813
    -0,0072 (-0,73 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,82 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    20 489,60
    -228,68 (-1,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    457,21
    -5,92 (-1,28 %)
     
  • S&P 500

    3 756,92
    -26,36 (-0,70 %)
     

EDF : Électricité de Strasbourg perd une fortune à cause d'une erreur

Kévin Comte

C'est une erreur qui coûte très cher… Un "dysfonctionnement", peut-être causé par une erreur humaine, a fait perdre la semaine dernière quelque 60 millions d'euros à Électricité de Strasbourg (ÉS, est), filiale d'Électricité de France (EDF), lors d'une vente "erronée" de quantités colossales d'électricité sur le marché, a-t-on appris lundi 12 septembre auprès de l'entreprise. L'opérateur a vendu sur les marchés, en deux fois, de l'électricité qu'elle n'avait pas, et qu'elle a donc dû racheter au prix fort… forçant le gestionnaire du réseau électrique à solliciter en urgence des pays voisins pour éventuellement parer à des coupures.

"Dans le cadre de l'activité récurrente d'approvisionnement en électricité d'ÉS Énergies Strasbourg, filiale de commercialisation du groupe ÉS, des opérations de marché ont été émises de manière erronée en quantité, respectivement de 2,03 GW et 5,75 GW (…) les 6 et 7 septembre", a indiqué Électricité de Strasbourg dans un communiqué daté de jeudi 8 septembre, confirmant des informations du Financial Times.

Le "coût estimé" de l'incident s'est élevé à 60 millions d'euros, a ensuite précisé l'entreprise. "On a opéré sur les marchés de façon erronée des ordres pour des quantités inhabituelles", a expliqué Frédéric Thiry, directeur de la communication d'ÉS, une entreprise locale de distribution, filiale à 89 % d'EDF. Selon les premiers éléments de l'enquête interne, "un dysfonctionnement du système d'information" est à l'origine de cet incident détecté le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La fusée Blue Origin s'écrase après son décollage, sans faire de blessés
Plusieurs centaines de livreurs manifestent à Paris contre Uber Eats
SpaceX n'aura pas besoin de lancer 42.000 satellites pour Starlink, affirme une dirigeante du groupe
M6 (Métropole Télévision) “pourrait réussir à se marier à TF1” : le conseil Bourse
Bourse : la baisse de l’inflation aux Etats-Unis suffira-t-elle à prolonger le rally des actions ?