La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 012,72
    +237,29 (+0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 808,30
    +1,00 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    18 603,51
    +314,58 (+1,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    418,13
    -2,01 (-0,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,32
    +2,56 (+2,42 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 077,40
    +48,66 (+0,44 %)
     
  • S&P 500

    3 811,93
    +26,55 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2093
    -0,0082 (-0,68 %)
     

La drôle d’épopée des mystérieux hackers d’AgainstTheWest

En quelques mois, les hackers AgainstTheWest se sont fait un nom dans l’underground interlope du web. Sans que l’on saisisse vraiment qui ils sont réellement.

Décidément, ils sont bien intrigants, ces membres d’AgainstTheWest. Sont-ils des hacktivistes pétris d’idéalisme, incluant en partie des membres français ? Ou des agents d’un service de renseignement menant une opération d’influence sous un faux drapeau ? Ou tout simplement des mythomanes ? À défaut de pouvoir trancher définitivement, on peut toutefois déjà retracer leur drôle d’épopée.

Pour AgainstTheWest, également connu par ses initiales ATW et plus tard sous le nom de Blue Hornet, tout commence le 14 octobre 2021. Le groupe de hackers fait alors son apparition publique sur le défunt Raidforums. Dans leur second message sur ce site central dans la fuite de données, AgainstTheWest affirme ainsi avoir piraté la banque centrale chinoise. L’opération, qui aurait demandé deux mois de travail, est dénommée « Renminbi », en référence au yuan chinois. Le groupe assure que cet accès non autorisé lui a permis d’avoir accès à des données internes, vendues seulement 1 200 dollars.

Le groupe revendique ensuite à la fin octobre le piratage du ministère chinois de la sécurité publique. Puis propose, à la mi-novembre, des échantillons de code source volés chez ByteDance, les créateurs du réseau social TikTok. Grâce à une série de fuites de données répertoriées par le chercheur indépendant en sécurité Aaron de Vera,

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles