La bourse est fermée

La dette publique dépasse les 100% PIB, est-ce grave?

C'est d'abord une barre symbolique, voire un cap psychologique que tout Etat n'aime pas dépasser. La dette publique de la France a fortement augmenté au troisième trimestre pour atteindre 100,4% du PIB, dépassant la richesse nationale pour la première fois depuis 2017, a rapporté vendredi l'Insee. Le gouvernement maintient toutefois sa prévision de 98,8% pour 2019 et anticipe une décrue pour 2020. L'endettement public a progressé fin juin et fin septembre de 39,6 milliards d'euros, atteignant un total de 2.415 milliards d'euros, a encore précisé l'Institut national des statistiques.

La dette publique, qu'est-ce-que c'est?

La dette publique évolue en fonction du rythme des emprunts et des remboursements effectués par l'Etat et les administrations publiques. Ces derniers empruntent sur les marchés financiers, notamment par le biais d'obligations au Trésor, pour financer leur déficit.

Aujourd'hui, la dette publique française est détenue à hauteur de 20% par la Banque de France, 20% par les compagnies d'assurances et fonds d'investissement français et 60% par des investisseurs étrangers (dont une bonne moitié sont européens). La Banque centrale européenne (BCE) reste le plus gros investisseur, même si, depuis le 1er janvier dernier, l'institution a indiqué ne plus acheter de nouveaux titres de dette publique.

La dette publique se mesure en la rapportant au produit intérieur brut (PIB), ce qui permet de comparer les chiffres des différents Etats en proportion à la taille de leur éc...


Lire la suite sur LeJDD