Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 881,30
    -316,78 (-0,77 %)
     
  • Nasdaq

    17 856,81
    -140,11 (-0,78 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0918
    -0,0023 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,00 (+0,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 442,73
    -346,03 (-0,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 320,92
    -8,58 (-0,65 %)
     
  • S&P 500

    5 554,29
    -33,98 (-0,61 %)
     

Croissance : la France va-t-elle devenir la lanterne rouge de l’économie mondiale ?

La croissance économique mondiale vacille. Le mois dernier, elle est malheureusement repartie à la baisse, après avoir rebondi depuis début novembre dernier, montrent les indices des directeurs d’achats (les PMI, indicateurs avancés sur la trajectoire de la conjoncture). En juin, l’indice PMI composite Monde a en effet fondu de 0,8 point, à 52,9. Un niveau encore en territoire d’expansion (la frontière entre augmentation et diminution de l’activité est à 50) et raccord avec «une croissance économique mondiale de près de 3%», mais un ressort paraît toutefois «s‘être cassé» ces dernières semaines, juge l’économiste Marc Touati, président du cabinet ACDEFI. D’autant que le mois dernier, à l’exception de l’Inde, des Etats-Unis et du Brésil, le ralentissement de la croissance économique s’observe partout, déplore l’expert.

A l’aune des indices des directeurs d’achats, les trois grands pays les plus mal en point sont la France, le Canada et le Japon, dont les PMI sont tous en territoire de contraction de l’activité économique. A 48,8, le PMI de la France est au plus bas depuis février, tandis que ceux du Japon et du Canada sont au plus bas depuis novembre 2023 et mars dernier. Comme c’est déjà le cas depuis plus de 15 ans et a fortiori depuis trois ans, la France, la zone euro (dont l’indice PMI est reparti en nette baisse en juin, à seulement 50,9) et le Japon restent «les parents pauvres de la croissance économique mondiale», souligne Marc Touati.

Et malheureusement pour les Français, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Malgré les bourdes, Joe Biden ne se retire pas de la course à la présidentielle américaine
Chine : la reprise de la croissance est fragile, la consommation des ménages inquiète
Cathédrale de Rouen : des éléments plastique du chantier à l’origine de l’incendie ?
Kylian Mbappé affole les ventes de maillots avant même son arrivée au Real Madrid
Notes de frais des ministres : 43 000 euros le jet privé, et des voitures blindées