Marchés français ouverture 5 min
  • Dow Jones

    33 849,46
    -497,57 (-1,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,50
    -176,86 (-1,58 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,0383
    +0,0039 (+0,37 %)
     
  • HANG SENG

    18 005,76
    +707,82 (+4,09 %)
     
  • BTC-EUR

    15 860,47
    +133,51 (+0,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    388,48
    +8,19 (+2,15 %)
     
  • S&P 500

    3 963,94
    -62,18 (-1,54 %)
     

Crise de l’énergie : les opérateurs télécoms veulent ralentir le déploiement de la 5G dans les zones rurales

PIXABAY

C'est un terrain très glissant sur lequel s'aventurent les opérateurs télécoms. Selon des informations rapportées par nos confrères des Échos ce vendredi 25 novembre, les exploitants souhaiteraient ralentir le déploiement de la 5G dans les zones rurales. Ces derniers justifient cette mesure exceptionnelle par le besoin de limiter leurs coûts d'exploitation face à la flambée des prix de l'énergie. Regroupés au sein de la Fédération française des télécoms, les opérateurs ont envoyé début novembre une lettre en ce sens à l'Arcep, le régulateur du secteur, ainsi qu'au ministre de la Transition numérique, Jean-Noël Barrot.

Dans un contexte de flambée des prix de l'énergie, "le rythme de déploiement de la 5G […] dans les zones moins denses pourrait être interrogé", indique le texte consulté par Les Échos. Combinée à d'autres assouplissements réglementaires demandés par la filière, cette mesure réduirait d'environ 5 % la consommation électrique.

Rappelons qu'en 2020, les opérateurs s'étaient engagés à déployer la 5G sur l'ensemble du territoire à l'horizon 2025. Et, sur les 10.500 antennes 5G qui sont censées être en service à cette date, entre 20 et 25 % doivent se situer dans des zones rurales. Or, si le rythme du déploiement n'accuse pas de retards, l'immense majorité des antennes déployées se trouvent dans les grandes zones urbaines.

Au travers de cette demande, les opérateurs expliquent vouloir participer à l'effort de "sobriété énergétique" national en agissant sur des réseaux mobiles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les entreprises de télécoms chinoises ne peuvent plus vendre des équipements et services télécoms aux Etats-Unis
Budget de la Sécu : Elisabeth Borne a enclenché un sixième 49.3
Desserte de la Corse : le recours de Corsica Ferries définitivement rejeté par le conseil d'Etat
Le classement des rues les plus chères du monde pour les commerçants
Un faux livreur Colissimo demandait à ses victimes de régler des frais et repartait avec leur carte bancaire