Marchés français ouverture 8 h 52 min
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    27 781,02
    +497,43 (+1,82 %)
     
  • EUR/USD

    1,1876
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    26 235,80
    +274,77 (+1,06 %)
     
  • BTC-EUR

    33 059,04
    -1 883,90 (-5,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    951,68
    -9,21 (-0,96 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     

Crédit immobilier : suis-je obligé d'être assuré à 100% ?

·1 min de lecture
Couple construction immobilier
Couple construction immobilier

Un couple de trentenaires achète son tout premier bien immobilier, leur résidence principale, et doit pour cela emprunter 200 000 euros. Ils obtiennent un crédit sur 20 ans à 1%, taux immobilier accessible pour de très nombreux candidats à la propriété aujourd'hui. Si ce couple va au bout de ses 20 ans d’échéances, la facture des intérêts d’emprunt (le « coût du crédit ») va grimper jusqu’à 20 749 euros.

La banque va évidemment réclamer une assurance emprunteur (facultative… mais demandée systématiquement) : si l’un des emprunteurs décède, est frappé par une invalidité ou par une incapacité de travail, c’est l’assureur qui prendra le relais pour rembourser les mensualités de crédit. Cette assurance a un coût, qui prend de plus en plus de poids face aux intérêts en cette période de taux bas. Facture globale pour ce couple, en optant pour l’assurance bancaire sans négocier, dans la conditions actuelles (1) : 14 000 euros ! Ce qui porte à près de 35 000 euros le coût des intérêts et de l’assurance, pas loin de doubler la note…

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Prêt étudiant : emprunter à moins de 1% c'est possible, mais pas sans vigilance
- Assurance vie : vers un big bang fiscal ?
- Carte bancaire : les paiements explosent

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles