La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    47 599,26
    +1 315,68 (+2,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Covid-19 : comment la pépite française Poma veut remonter la pente

Par Thibaut Déléaz
·1 min de lecture
Échaudées par la saison blanche due à la pandémie, les stations de ski ont réduit leurs projets d'investissements pour les années à venir. (Photo d'illustration)
Échaudées par la saison blanche due à la pandémie, les stations de ski ont réduit leurs projets d'investissements pour les années à venir. (Photo d'illustration)

La montagne a été bien calme cet hiver. Seuls quelques irréductibles sont venus profiter de la neige en raquettes ou en skis de fond, malgré la fermeture des remontées mécaniques. Le ski alpin, c'est pourtant, de très loin, la principale ressource financière des stations. Le robinet fermé par le gouvernement depuis mars 2020 face à la pandémie, elles se retrouvent en fâcheuse posture.

Des difficultés en amont qui fragilisent aussi leurs partenaires en aval. Installé au pied des Alpes, le français Poma, l'un des leaders mondiaux des remontées mécaniques, subit de plein fouet la crise du Covid-19 et la fermeture des stations de ski, dont les investissements le font vivre. Son plus grand site de production, à Gilly-sur-Isère (Savoie), tourne toujours, mais au ralenti. L'an dernier, Poma a perdu 30 % de son chiffre d'affaires. Et craint que la situation ne soit partie pour durer.

À LIRE AUSSIStations et pistes de ski, entre sentiment de gâchis et inventivité

Projets en pause

« La fermeture des remontées mécaniques a été un coup de poignard dans le dos pour toute la filière de la montagne, tout a été déstabilisé », confirme Jean Souchal, président du directoire de Poma. « Avec vingt et un mois sans rentrées d'argent jusqu'à la reprise espérée en décembre 2021 [la saison 2019-2020 avait été prématurément interrompue mi-mars, au moment du confinement, NDLR], nos clients de montagne sont traumatisés. »

Conséquence : les stations n'investissent pas. « Le ski, ce sont de [...] Lire la suite