La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 677,64
    +30,33 (+0,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 942,62
    +21,35 (+0,54 %)
     
  • Dow Jones

    33 571,37
    -210,11 (-0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0539
    -0,0021 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 810,10
    +8,60 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    16 266,00
    -184,35 (-1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    403,09
    -3,15 (-0,78 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,60
    +0,14 (+0,20 %)
     
  • DAX

    14 370,72
    +106,16 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,63
    +4,46 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 040,25
    -41,75 (-0,38 %)
     
  • S&P 500

    3 945,06
    -18,45 (-0,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2262
    +0,0025 (+0,20 %)
     

Le cours du pétrole bondit de 5 % avant une réunion de l’Opep+

La production mondiale de pétrole pourrait être réduite d'un million de baril dans les prochains mois.  - Credit:DANIL SHAMKIN / NurPhoto / NurPhoto via AFP
La production mondiale de pétrole pourrait être réduite d'un million de baril dans les prochains mois. - Credit:DANIL SHAMKIN / NurPhoto / NurPhoto via AFP

Après le gaz et l'électricité, c'est au tour du prix du pétrole de flamber. Deux jours avant l'organisation d'une réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés (Opep+ ), le cours du baril a bondi de 5 %, lundi 3 octobre. Ainsi, le baril de Brent de la mer du Nord qui sera livré en décembre a enregistré une augmentation de 4,31 %, pour atteindre 88,81 dollars. Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain gagnait, lui, 4,92 %, montant à 83,40 dollars, peu après avoir bondi de plus de 5 %. Cela laisse présager une réduction plus drastique de production.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés (Opep+), au premier rang desquels la Russie, « envisage de procéder à sa plus importante réduction de production depuis la pandémie » de Covid-19 pour contrer la chute des cours, affirme Victoria Scholar, analyste chez Interactive Investor. Les deux références du pétrole ont en effet enregistré de lourdes pertes pendant le mois de septembre (- 8,8 % pour le Brent et - 11,2 % pour le WTI), lestées par l'attention portée aux craintes croissantes d'une récession dans les pays consommateurs.

Des objectifs de production en nette baisse

L'alliance a annoncé que sa réunion du mercredi 5 octobre se tiendrait en présentiel à Vienne, une première depuis mars 2020 et l'émergence de la pandémie, alimentant les rumeurs de coupes substantielles de sa production. « Les membres du groupe ont déjà entamé des discussions sur une réd [...] Lire la suite