Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 926,43
    -271,65 (-0,66 %)
     
  • Nasdaq

    17 898,30
    -98,62 (-0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0913
    -0,0027 (-0,25 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,00 (+0,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 422,38
    -573,96 (-0,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 326,98
    -2,52 (-0,19 %)
     
  • S&P 500

    5 562,89
    -25,38 (-0,45 %)
     

Ce changement d’alimentation permet de réduire de 30% les risques de maladie chronique

Wesual Click - Unsplash

Une nouvelle étude menée par des chercheurs britanniques suggère que réduire d'environ un tiers sa consommation de viande transformée peut avoir de réels bénéfices en termes de santé. Ce changement d'habitudes alimentaires pourrait prévenir plus de 350 000 cas de diabète sur 10 ans, selon l'étude publiée dans The Lancet Planetary Health, reprise par Sciences et Vie le 7 juillet.

Les chercheurs ont développé un modèle de micro-simulation qui permet d’estimer l’impact sur la santé de la réduction de la consommation de viande transformée et de viande rouge non transformée. Cette première modélisation conclut que «10 tranches de bacon en moins par semaine» suffiraient à éviter des dizaines de milliers de cas de maladies cardiovasculaires et de cancer colorectal à l’échelle des seuls États-Unis.

L’étude se fonde sur les données d’une enquête nationale sur la santé des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) américains pour créer un échantillon simulé et représentatif de la population et estimer les effets qu’aurait une réduction de 5 % à 100 % de la consommation de viande sur plusieurs conditions médicales : diabète, maladies cardiovasculaires, cancer colorectal et décès chez les adultes.

Plusieurs recherches ont déjà décrit l’association entre des niveaux élevés de consommation de viande et les maladies chroniques, mais peu ont encore évalué l’impact sur de multiples résultats pour la santé. En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer, une agence de l’Organisation (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quelle est cette taxe «méthane» sur les bovins qui met les éleveurs danois en colère ?
Qu’est-ce que le Café Fnac, ce lieu hybride expérimental lancé à Paris ?
Pourquoi la France devrait compter plus de millionnaires ces prochaines années
JO 2024 : près de 1 000 étudiants contraints de quitter leur résidence ont été relogés
Ipsen achète les droits d'un médicament qui pourrait «traiter de multiples cancers»