La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 898,02
    -150,91 (-0,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Un Chagall volé par les nazis vendu une fortune aux enchères

Genaro Diaz Melendrez / EyeEm

Un tableau de Marc Chagall, qui figure parmi 15 œuvres volées par les nazis et restituées par la France aux héritiers des familles spoliées, a été vendu mardi soir pour 7,4 millions de dollars lors d'une vente aux enchères organisée par la maison Phillips, à New York. La vente a eu lieu dans le cadre de la saison d'automne des enchères, qui voit les principales sociétés du secteur écouler des centaines d'œuvres d'art pour plusieurs milliards de dollars en quelques jours, dans les quartiers huppés de Manhattan. Mardi, 46 œuvres ont été vendues pour près de 139 millions de dollars par Phillips. La plus chère, un tableau monumental de Cy Twombly, "Untitled" (2005), ayant un temps appartenu à l'homme d'affaires français François Pinault, est partie pour 41,6 millions de dollars.

Le tableau de Chagall, une huile sur toile de 1911, "Le Père", avait été achetée en 1928 par un luthier polonais juif, David Cender, qui avait perdu ses biens quand il avait été forcé de s'installer dans le ghetto de Lodz. Déporté à Auschwitz, où sa femme et sa fille ont été tuées, ce musicien avait survécu et s'était installé en France en 1958, où il est mort en 1966 sans recouvrer la possession du tableau.

Entretemps, l'œuvre était réapparue dans des expositions et Marc Chagall lui-même l'avait rachetée, probablement entre 1947 et 1953 en ignorant son origine, selon Phillips et le ministère français de la Culture. Après la mort en France en 1985 de l'artiste d'origine russe, "Le Père" était entré dans les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

"Bouclier cyber" : le gouvernement promet 30 millions d'euros pour protéger les PME et les collectivités
Carrefour et Casino n'ont pas le droit de refuser les paiements en espèces, rappelle la Banque de France
Un restaurant dans la prison des Baumettes à Marseille où ce sont les détenus qui font le service
Bourse : “le plus dur est-il passé pour les Gafa et les géants de la tech chinois ?”
Energies renouvelables : Voltalia lance une stratégique augmentation de capital