La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 597,12
    -190,92 (-0,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Carton en librairie pour les mémoires du prince Harry

Pacific Press / Getty Images

Démarrage fulgurant pour les mémoires du prince Harry avec plus de 1,4 million d'exemplaires vendus en anglais le premier jour et de nouveaux tirages en France, ont indiqué jeudi 12 janvier les éditeurs. Selon Penguin Random House, les ventes de "Spare" ("Le Suppléant" en français) au Royaume-Uni, Etats-Unis et Canada, dans tous les formats et sous toutes les formes (numérique, audio...), sont sans précédent pour un essai publié par ce géant de l'édition. Ce dernier n'a pas donné de chiffres pour les 15 autres langues dans lesquelles le livre a été publié.

L'édition française, qui avait été lancée avec un tirage de 210.000 exemplaires, fait l'objet d'un nouveau tirage de 130.000 exemplaires supplémentaires, ont indiqué à l'AFP les éditions Fayard. L'éditeur fait état d'une demande des libraires environ 20% supérieure à celle du premier tome des mémoires présidentiels de Barack Obama en 2020, "Une terre promise".

Dans ce livre publié mardi, quatre mois après la mort d'Elizabeth II et quatre mois avant le couronnement de Charles III, le prince exilé depuis 2020 en Californie dresse un portrait critique de ses proches, en réglant des comptes parfois vieux de plus de vingt ans. Personne ne sort indemne du "Suppléant": ni lui-même, à l'adolescence marquée par les drogues et l'alcool, et qui se raconte avec impudeur, ni son père le roi Charles III, ni son frère William, le plus attaqué, ni sa belle-mère et désormais reine consort Camilla, ou sa belle-sœur Kate.

Son "frère bien-aimé et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Place du Marché (ex-Toupargel) placée en liquidation judiciaire, 1.900 emplois supprimés
Veolia : les salariés désormais premiers actionnaires
"Plan de souveraineté" : les producteurs français de fruits et légumes en appellent à l'État
EDF : la production d'électricité historiquement faible en 2022
"Les prix vont exploser", le patron de Lidl s'en prend à un projet de loi "pro-inflation"