Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 712,68
    +852,66 (+1,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 404,88
    -12,99 (-0,92 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0075 (-0,59 %)
     

CAC 40 : portée par Nvidia, la Bourse de Paris rebondit

Wikimedia Commons

La Bourse de Paris rebondit après deux séances de nette baisse. Le CAC 40 est attendu en hausse de 0,15% à l'ouverture de la séance de la Bourse. Mercredi 22 mai, il avait terminé en baisse de 0,61% 8 092,11 points, pénalisé par le repli du luxe. Un an après ses résultats qui avaient lancé la frénésie de l'intelligence artificielle en Bourse, le géant américain des semi-conducteurs Nvidia a encore ravi les investisseurs. Après la fin de la séance new-yorkaise, le groupe a annoncé avoir dégagé un bénéfice net de 14,9 milliards de dollars au premier trimestre (+628%), dépassant largement dépassé les attentes, et formulé des prévisions ambitieuses, faisant bondir le titre dans les échanges électroniques postérieurs à la clôture de Wall Street.

«Cela faisait longtemps que l'économie mondiale n'avait pas été aussi dépendante d'une seule entreprise... nous ne voyons pas quel acteur pourrait fragiliser l'assise de Nvidia», explique Christopher Dembik, conseiller en investissement de Pictet AM. Mercredi, Wall Street a terminé en baisse, un peu refroidie par le compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine. Les participants ont estimé nécessaire de maintenir les taux élevés pour plus longtemps que prévu, du fait d'un regain de l'inflation, certains membres étant même prêts à les relever si nécessaire.

Le principal rendez-vous de la séance en Europe est la publication des indicateurs PMI flash, qui donnent un premier aperçu du dynamisme de l'activité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

En attente de repreneurs, la situation de The Body Shop se dégrade à vitesse grand V
Ce traitement anti-obésité révolutionnaire qui a fait la fortune de Novo Nordisk
Les recettes de Marks & Spencer pour revenir sur le devant de la scène
C&A : on sait ce que va devenir le magasin de la rue de Rivoli à Paris
Porté par l'IA, Nvidia poursuit son rythme effréné au premier trimestre