Marchés français ouverture 7 h 1 min
  • Dow Jones

    30 273,87
    -42,45 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    11 148,64
    -27,77 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 120,53
    +128,32 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    0,9914
    +0,0029 (+0,30 %)
     
  • HANG SENG

    18 087,97
    +1 008,46 (+5,90 %)
     
  • BTC-EUR

    20 344,26
    -320,79 (-1,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    456,09
    -2,31 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    3 783,28
    -7,65 (-0,20 %)
     

« C’est le fond qui m’importe » : après 7 années de Z Event, les fans sont-ils toujours au rendez-vous ?

En 7 éditions, le Z Event s’est imposé pour beaucoup comme le rendez-vous caritatif de l’année à ne pas manquer sur Twitch. Malgré l’essoufflement annoncé sur les réseaux, le public reste conquis et salue des organisateurs à l’écoute face aux exigences d’exemplarité.

Créé en 2016 par le streameur Zerator et son associé Alexandre Dachary alias Dach, le Z Event a beaucoup évolué depuis sa première édition, qui réunissait alors 16 geeks dans un petit salon pour jouer aux jeux vidéo. Progressivement, le marathon caritatif s’est ouvert, aussi bien en termes de contenus que de personnalités invitées. L’édition de 2021 avait été un grand succès, doublant les dons récoltés par rapport à l’année précédente. L’édition de 2022, que ce soit en raison du succès de l’année précédente ou des controverses qui ont animé l’été, a suscité de nombreuses attentes auprès du public.

Cette année, l’absence inattendue de plusieurs streameurs et streameuses pourtant habitués de l’événement comme Maghla, Gotaga et Kameto a fait couler beaucoup d’encre, où elle était annoncée comme le signe d’un essoufflement. Pour les aficionados du Z Event que Numerama a interrogés à ce sujet, ces absences s’expliquent surtout par un remaniement du calendrier, l’événement se tenant beaucoup plus tôt cette année que les précédentes.

L’absence cette année aussi de youtubeurs aux millions d’abonnés comme Michou ou Inoxtag et de leur jeune communauté a permis d’éviter certaines tensions qui avaient marqué l’événement l’année dernière.

[Lire la suite]