La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 804,71
    -281,33 (-0,83 %)
     
  • Nasdaq

    11 594,96
    +10,41 (+0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    27 346,88
    +19,77 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,0913
    +0,0047 (+0,44 %)
     
  • HANG SENG

    22 072,18
    +229,85 (+1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    20 971,87
    -393,77 (-1,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    518,01
    +275,33 (+113,45 %)
     
  • S&P 500

    4 066,44
    -10,16 (-0,25 %)
     

Bureaux fermés et télétravail obligatoire dans plusieurs ministères pour économiser l'énergie

legna69/Getty Images

À Paris, Angers ou dans le quartier d’affaires de La Défense, ce sont au total neuf bâtiments, dépendant du ministère de la Transition énergétique et du pôle de la transition écologique, qui ont fermé leurs portes ce vendredi 30 décembre, et ce jusqu’à lundi, indique Le Parisien. En rendant le télétravail obligatoire pour les agents publics durant quatre jours, l’objectif est de faire des économies d’énergie en éteignant tout ce qui consomme et en mettant le chauffage au minimum. L’opération dure donc quatre jours, alors que les experts préconisent une fermeture d’au moins trois jours pour en obtenir les résultats escomptés.

Cette opération s’inscrit dans les recommandations faites par le Gouvernement dans son plan de sobriété énergétique. L’objectif semble donc bel et bien de montrer l’exemple. Mais une incohérence est cependant pointée du doigt : l’opération se déroule un week-end, qui plus est autour du réveillon de la Saint-Sylvestre et du Nouvel an. Une précédente expérimentation avait de plus eu lieu… durant le pont de la Toussaint. Une personne habituée des lieux confirme au Parisien qu’il y aura "très peu de gens au bureau". À ces critiques, le ministère répond que "le bâtiment est de toute façon chauffé" ce qui "ne fausse pas le résultat", indique le Huffington Post.

Outre l’incohérence liée au calendrier, l’application réelle de la fermeture interroge. Certains bureaux devraient rouvrir lundi, avec également une permanence au ministère des Transports, indique Le Parisien. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Faux diplômes, CV embelli... un nouvel élu américain dans la tourmente
Restos du cœur : une mairie de l'Yonne ne veut plus payer pour le chauffage des locaux
Climat, vieillissement démographique... ces défis à venir et combien ils nous coûteront
"Last Christmas" : un couple veut racheter les droits de la chanson pour s'en débarrasser
Démographie : voici les départements qui ont perdu des habitants et ceux qui ont vu leur population croître