La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 270,69
    -120,83 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    12 997,75
    -361,04 (-2,70 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,2069
    -0,0019 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    29 880,42
    +784,56 (+2,70 %)
     
  • BTC-EUR

    41 936,93
    +2 274,00 (+5,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 011,54
    +23,44 (+2,37 %)
     
  • S&P 500

    3 819,76
    -50,53 (-1,31 %)
     

BOUYGUES : RÉSULTATS DE L’ANNÉE 2020. BOUYGUES, UN GROUPE AGILE, RESPONSABLE ET RÉSILIENT.

BOUYGUES
·42 min de lecture

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Paris, 18/02/2021

RÉSULTATS DE L'ANNÉE 2020
BOUYGUES, UN GROUPE AGILE, RESPONSABLE ET RÉSILIENT

  • NOUVELLE GOUVERNANCE DU GROUPE À COMPTER du 17/02/2021

    • Dissociation des fonctions de président et de directeur général

    • Martin Bouygues exercera les fonctions de président du Groupe et Olivier Roussat, celles de directeur général

    • Nomination de deux directeurs généraux délégués : Edward Bouygues et Pascal Grangé

  • FORT REBOND DES ACTIVITÉS AU S2 2020 APRÈS UN S1 TRÈS IMPACTÉ PAR LA PANDÉMIE

    • Grande capacité d’adaptation des Métiers

    • Hausse significative du résultat opérationnel courant : +11% vs S2 2019

    • Marge opérationnelle courante : +0,8 pt vs S2 2019, dépassant l’objectif

  • STRUCTURE FINANCIÈRE TRÈS SOLIDE

    • Génération d’un cash-flow libre après BFR de 1,2 Md€, largement supérieure à 20191

    • Faible endettement net à 2 Md€ (vs 2,2 Md€ à fin 2019) et liquidité élevée (12 Md€)

  • NOUVELLE ÉTAPE DANS LA STRATÉGIE CLIMAT DU GROUPE

    • Publication d’objectifs ambitieux de réduction des émissions de GES d’ici à 20302

  • DIVIDENDE de 1,70€ / ACTION3, REFLET DE LA CONFIANCE DU GROUPE DANS SON AVENIR

CHIFFRES CLÉS
(millions d’euros)

2019

2020

Variation

S2 2019

S2 2020

Variation

Chiffre d’affaires

37 929

34 694

-9%a

20 483

19 936

-3%

Résultat opérationnel courant

1 676

1 222

-454 M€

1 223

1 354

+131 M€

Marge opérationnelle courante

4,4%

3,5%

-0,9 pt

6,0%

6,8%

+0,8 pt

Résultat opérationnel

1 696b

1 124c

-572 M€

1 201

1 300

+99 M€

Résultat net part du Groupe

1 184

696

-488 M€

959

940

-19 M€

Cash-flow libre après BFR
hors dividendes Alstom1

815

1 202

+387 M€

Endettement (-) / Excédent (+) financier net

(2 222)

(1 981)

+241 M€

(a) -8% à périmètre et change constants
(b) Dont +20 M€ de produits et charges non courants
(c) Dont -98 M€ de produits et charges non courants

Commentant les résultats annuels, Martin Bouygues a déclaré :
« Dans un contexte difficile de crise sanitaire, le Groupe s’est montré agile, responsable et résilient. Les modèles d’affaires de nos activités qui sont positionnées sur des besoins essentiels (se loger, se déplacer, communiquer, s’informer, se divertir) ne sont pas remis en cause. Tous nos Métiers ont prouvé leur capacité de rebond rapide grâce aux efforts d’adaptation qu’ils ont déployés et qui ont produit leurs effets dès le mois d’avril 2020. Cette performance n’aurait pu être accomplie sans l’engagement sans faille de nos collaborateurs, la qualité du dialogue social que le Groupe a noué depuis de nombreuses années avec ses partenaires sociaux et la solidité de notre structure financière.
2021 sera encore marquée par la pandémie, dont nous espérons cependant sortir progressivement. Nos Métiers vont accélérer leur développement et nous allons renforcer nos actions pour préserver la santé et améliorer le bien-être au travail de nos collaborateurs, encourager la mixité, déployer notre stratégie climat et protéger la biodiversité. »

Les résultats de l’année 2020 reflètent la résilience du Groupe face à la crise sanitaire avec un retour à une large profitabilité au second semestre, meilleure qu’attendue.
·Le chiffre d’affaires ressort à 34,7 milliards d’euros, en baisse limitée de 9% par rapport à 2019 (-8% à périmètre et change constants). Il est en repli de seulement 3% au second semestre 2020 comparé au second semestre 2019, après un recul de 15% au premier semestre 2020 sur un an (confinement et ralentissement de l’activité dans un certain nombre de pays). Cette performance traduit la forte mobilisation des Métiers dans l’organisation d’un redémarrage rapide et d’un rattrapage de l’activité dans le respect des règles sanitaires imposées par les gouvernements.
·Le résultat opérationnel courant s’établit à 1 222 millions d’euros en 2020, en retrait de 454 millions d’euros par rapport à 2019 et la marge opérationnelle courante atteint 3,5% sur l’année. Au second semestre 2020, la profitabilité du Groupe s’est fortement améliorée grâce au rebond rapide des activités et aux mesures d’adaptation mises en place dans les Métiers. À 1 354 millions d’euros, le résultat opérationnel courant au second semestre 2020 est en croissance de 131 millions d’euros (+11%) par rapport au second semestre 2019. La marge opérationnelle courante du second semestre 2020 s’élève à 6,8%, en amélioration de 0,8 point sur la période, supérieure à l’objectif fixé par le Groupe.
·Le résultat opérationnel ressort à 1 124 millions d’euros, en baisse de 572 millions d’euros par rapport à 2019. Il inclut -98 millions d’euros de résultat non courant (contre +20 millions d’euros en 2019), en lien notamment avec l’augmentation des charges non courantes chez TF1 (dépréciation d’actifs du pôle Unify4) et dans les activités de construction (coûts d’adaptation principalement).
·Le résultat net part du Groupe atteint 696 millions d’euros en 2020, contre 1 184 millions d’euros en 2019. Il comprend une contribution d’Alstom de 169 millions d’euros (contre 238 millions d’euros en 2019), dont 118 millions d’euros5 comptabilisés au quatrième trimestre 2020.

Le Groupe a généré un cash-flow libre très élevé en 2020, en dépit de la pandémie.
·À 1 202 millions d’euros, le cash-flow libre après BFR du Groupe ressort largement supérieur à celui de 2019 (815 millions d’euros hors dividendes d’Alstom).
·La génération de cash-flow libre est restée solide (725 millions d’euros en 2020 contre 1 038 millions d’euros en 20196), en dépit de l’impact de la pandémie sur l’activité et les résultats, et dans un contexte de maintien, par le Groupe, de sa dynamique d’investissement pour accélérer la croissance de ses activités dans les prochaines années (investissements nets de 1 612 millions d’euros7 en 2020 vs 1 602 millions d’euros en 2019).
·Le Besoin en Fonds de Roulement s’est fortement amélioré sur la période, en lien principalement avec les actions des Métiers pour accélérer l’encaissement de leurs créances clients et réduire le niveau de leurs stocks.

Les objectifs 2020 ont été atteints ou dépassés.

  • Marge opérationnelle courante du Groupe au second semestre : 6,8%, en hausse de 0,8 point par rapport au second semestre 2019 (vs « attendue légèrement supérieure ») ;

  • Mise en œuvre d’une nouvelle étape dans la stratégie climat du Groupe : annonce d’objectifs de réduction des émissions de GES d’ici à 2030 compatibles avec l’Accord de Paris par chacun des Métiers et de leurs plans d’actions lors du Climate Markets Day du Groupe le 16/12/2020.

  • Croissance du chiffre d’affaires Services de Bouygues Telecom : 6,4% (vs « entre 5% et 6% »)8 ;

  • Investissements bruts de Bouygues Telecom : 1 270 millions d’euros7 (vs 1 250 millions d’euros)8 ;

  • Cash-flow libre de Bouygues Telecom : 254 millions d’euros (vs environ 250 millions d’euros)8 ;

La structure financière et la position de liquidité du Groupe sont très solides.

  • La trésorerie disponible s’élève à 12 milliards d’euros fin 2020 ;

  • Le niveau de l’endettement financier net est faible à 2 milliards d’euros fin 2020, en baisse de 241 millions d’euros par rapport à fin 2019. Ce montant intègre la forte génération de cash-flow libre après BFR, l’impact de la cession d’environ 4,8% du capital d’Alstom pour 450 millions d’euros nets de frais, l’acquisition d’EIT par Bouygues Telecom pour environ 830 millions d’euros9 ainsi que le premier paiement des fréquences 5G pour un montant de 87 millions d’euros ;

  • Le ratio d’endettement net10 atteint un point historiquement bas à 17% fin 2020 (19% fin 2019).

DIVIDENDE

La résilience de ses activités et sa situation financière très solide rendent le Groupe confiant dans son avenir. Ainsi, le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale du 22 avril 2021 le versement d’un dividende stable de 1,70 euro par action.
Les dates de détachement, d’arrêté des positions et de paiement sont respectivement fixées aux 4 mai, 5 mai et 6 mai 2021.

PERSPECTIVES

Dans un contexte de détérioration de la situation liée à la Covid-19, les autorités gouvernementales de certains pays où le Groupe est présent adoptent des mesures sanitaires de plus ou moins grande ampleur, qu’ils ajustent de façon régulière en fonction de l’évolution de la pandémie. Les perspectives ci-dessous s’entendent hors nouvelle évolution défavorable de la situation sanitaire.

TF1
En 2021, TF1 bénéficiera d’une programmation forte et variée (fictions, divertissements, Euro 2021, etc.). Dans un environnement sanitaire et macroéconomique qui reste incertain, il s’appuiera sur sa capacité d’adaptation pour :

  • Gérer au mieux les effets des variations conjoncturelles sur les Antennes ;

  • Développer l’activité de Newen à l’international en réalisant une part significative de son chiffre d’affaires 2021 hors de France et avec les plateformes en augmentant son carnet de commandes avec les pure players.

  • Recentrer le pôle Unify, renforcer ses marques et développer des synergies, pour lui permettre d’accroître son activité et atteindre une marge opérationnelle courante positive en 2021.

Bouygues Telecom
En 2021, Bouygues Telecom mettra en œuvre la première étape de son plan stratégique « Ambition 2026 » (accélérer dans le FTTH et dans le Mobile en intégrant EIT). Il attend :

  • Une croissance organique du chiffre d’affaires Services estimée à environ 5%, en dépit de la poursuite des restrictions de déplacement liées à la pandémie pesant fortement sur les usages roaming ;

  • Une progression de l’EBITDA après Loyer (y compris EIT) d’environ 5%, dans un contexte de hausse des dépenses liées à l’accélération du développement dans le Fixe et à la densification du réseau Mobile ;

  • Des investissements nets de l’ordre de 1,3 milliard d’euros (hors fréquences 5G) permettant d’anticiper la croissance de la base de clients Mobile et Fixe et des usages.

Les objectifs du plan « Ambition 2026 » sont d’atteindre en 2026 :

  • Un chiffre d’affaires Services supérieur à 7 milliards d’euros ;

  • Un EBITDA après Loyer d’environ 2,5 milliards d’euros avec une marge d’EBITDA après Loyer d’environ 35% ;

  • Un cash-flow libre d’environ 600 millions d’euros.

Groupe
Fort de sa situation financière très solide, le Groupe investira, en 2021, pour renforcer ses Métiers et accélérer leur croissance dans les prochaines années. En 2021, le chiffre d’affaires et les résultats du Groupe devraient être bien supérieurs à ceux de 2020, sans atteindre toutefois le niveau de 2019. En 2022, le résultat opérationnel courant du Groupe devrait revenir à un niveau équivalent ou légèrement supérieur à celui de 2019.

PERFORMANCE EXTRA-FINANCIÈRE

Face à l’urgence climatique, le Groupe a présenté, sa stratégie climat lors de son Climate Markets Day du 16 décembre 2020, et s’est engagé à réduire de manière concrète ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 sur les scopes 1, 2, 3a et 3b pour certains de ses Métiers. Ces objectifs, alignés avec l’Accord de Paris, sont les suivants :

Objectif 2030 (kgCO2e)



Année de référence

Scopes 1 et 2

Scope 3a

Scope 3b

Colas

2019

-30%

-30%

Bouygues Construction

2019

-40%

-30%

Bouygues Immobilier

2020

-32%

-32%

-32%

Bouygues Telecom

2020

-50%

-30%

-30%

TF1

2019

-30%

-30%

En 2021, le Groupe s’est fixé quatre priorités : la santé et le bien-être au travail, la mixité, le climat et la biodiversité.

  • Pour préserver la santé et améliorer le bien-être au travail des collaborateurs, Bouygues renforcera la démarche Qualité de Vie au Travail et poursuivra le déploiement d’un socle commun de couverture sociale dans l’ensemble des sociétés du Groupe à l’international (programme Bycare) ;

  • Pour encourager la mixité à tous les niveaux, Bouygues lancera son plan mixité 2021-2023 et intégrera, dès cette année, un critère mixité dans la rémunération variable des dirigeants mandataires sociaux et des dirigeants des Métiers;

  • Enfin, le Groupe détaillera les étapes et les impacts financiers de sa stratégie climat, étudiera les conditions stratégiques et financières requises pour atteindre la neutralité carbone en 2050 et précisera ses engagements en faveur de la protection de la biodiversité.

Analyse detaillée par activité

Activités de construction

Le carnet de commandes des activités de construction se maintient à un niveau record de 33,1 milliards d’euros à fin décembre 2020, en hausse de 1%11 sur un an, et offre une bonne visibilité sur l’activité future.

En France, le carnet de commandes est en très léger repli par rapport à fin décembre 2019 (13,6 milliards d’euros, -1%).

  • Le carnet de commandes de Bouygues Construction est en hausse de 1% par rapport à 2019, à 8,6 milliards d’euros, en lien avec l’augmentation de 5% des prises de commandes au quatrième trimestre sur un an. Elles intègrent deux programmes significatifs de construction mixte : Intencité Descartes à Champs sur Marne pour 88 millions d’euros et O’Mathurins à Bagneux pour 85 millions d’euros ;

  • Le carnet de commandes de Colas, en croissance de 2% par rapport à l’an passé, bénéficie d’une activité commerciale meilleure qu’attendue dans la Route Métropole au quatrième trimestre 2020 ;

  • Enfin, le carnet de commandes de Bouygues Immobilier diminue de 11% sur un an, en lien avec la baisse des réservations, consécutive à l’arrêt de l’activité commerciale pendant le premier confinement et à l’impact, sur l’attribution des permis de construire, de la crise sanitaire et du contexte électoral.

À l’international, le carnet de commandes des activités de construction croît de 2%11 par rapport à 2019 et atteint 19,5 milliards d’euros à fin décembre 2020. Cette croissance est soutenue par la hausse de 4%11 sur un an du carnet de commandes de Bouygues Construction, en lien avec la forte progression des prises de commandes (+10% vs 2019). Au quatrième trimestre 2020, Bouygues Construction a notamment remporté la construction du tunnel de Pawtucket aux États-Unis pour 256 millions d’euros et du Centre de services des Autorités de Santé de Hong Kong pour 202 millions d’euros. Quant au carnet de commandes de Colas, il est stable11 sur la période. Il intègre, au quatrième trimestre 2020, le contrat d’extension de la ligne de métro léger à Edmonton au Canada pour environ 500 millions d’euros.
L’international représente 62% du carnet de commandes de Bouygues Construction et Colas à fin décembre 2020, stable par rapport à 2019.

Après un premier semestre 2020 fortement marqué par la pandémie de Covid-19, les activités de construction sont revenues à une situation largement profitable au second semestre, prouvant leur forte capacité d’adaptation et leur réactivité. Ce rebond rapide de l’activité a permis de limiter la baisse du chiffre d’affaires et du résultat opérationnel courant des activités de construction sur l’année.

Ainsi, le chiffre d’affaires s’établit à 26,2 milliards d’euros en 2020, en repli de 11% par rapport à 2019 (-11% à périmètre et change constants). La baisse du chiffre d’affaires est plus marquée en France qu’à l’international (-15% en France et -8% à l’international), en raison du confinement plus strict en France au premier semestre 2020.

Le résultat opérationnel courant des activités de construction est largement positif à 437 millions d’euros en 2020, bien qu’en recul par rapport à 2019 (-473 millions d’euros).
La marge opérationnelle courante des activités de construction ressort à 1,7% en 2020 contre 3,1% en 2019. Au second semestre 2020, elle s’élève à 5,7%, en amélioration de 0,5 point sur un an, grâce au rattrapage d’activité (principalement en France au troisième trimestre), aux mesures d’économies de coûts mises en œuvre et aux indemnisations perçues consécutives à l’arrêt de chantiers au premier semestre 2020.

À 387 millions d’euros, le résultat opérationnel intègre 50 millions d’euros de charges non courantes en 2020 (contre 51 millions d’euros en 2019), liées à la réorganisation d’activités chez Colas et chez Bouygues Immobilier, à la poursuite des travaux de démantèlement du site de Dunkerque chez Colas, ainsi qu’à un règlement de litige favorable chez Bouygues Construction.

Preuve de leur résilience dans cette crise, les activités de construction ont généré un cash-flow libre après BFR très élevé de 1 040 millions d’euros en 2020, supérieur de 336 millions d’euros à celui de 2019.

TF1

Les résultats annuels de TF1 démontrent à la fois les effets de la crise sanitaire sur le premier semestre 2020 et le fort rebond de l’activité des Antennes au second semestre.

Dans un contexte de confinement et de couvre-feu marqué par une hausse de la durée d’écoute individuelle (+24 minutes sur un an), la part d’audience sur les cibles prioritaires s’est maintenue au haut niveau de 32,4% chez les FRDA12 et s’est améliorée à 29,9% chez les 25-49 ans (+0,5 point depuis 2019).

En 2020, le chiffre d’affaires s’établit à 2,1 milliards d’euros, en baisse de 11% par rapport à 2019. Il est impacté par la forte baisse des revenus publicitaires principalement au deuxième trimestre, partiellement compensée par une reprise des investissements des annonceurs sur la seconde partie de l’année. Après l’arrêt des tournages en avril et mai, Newen a repris progressivement ses opérations de production pour revenir à un niveau d’activité quasi-normal au second semestre.

Le résultat opérationnel courant s’élève à 190 millions d’euros en 2020, en repli de 65 millions d’euros sur un an. Il reflète l’agilité de TF1 dans l’adaptation du coût des programmes de ses cinq chaînes en clair pour absorber la baisse des revenus publicitaires des Antennes (152 millions d’euros d’économies de coûts des programmes réalisées en 2020).

À 115 millions d’euros, le résultat opérationnel est en retrait de 140 millions d’euros par rapport à 2019. Au quatrième trimestre 2020, TF1 a procédé à une dépréciation de goodwill et de marques de son pôle digital Unify à hauteur de 75 millions d’euros13.

BOUYGUES TELECOM

En 2020, Bouygues Telecom a poursuivi sa croissance et démontré sa capacité à maintenir la qualité de ses réseaux dans un contexte de forte augmentation des usages en lien avec la crise sanitaire.

La dynamique commerciale de Bouygues Telecom est restée soutenue dans le Mobile comme dans le Fixe. À fin décembre 2020, le parc forfait Mobile hors MtoM et hors EIT atteint 12,1 millions de clients, en hausse de 606 000 nouveaux clients, dont 150 000 sur le quatrième trimestre. Le parc de clients FTTH atteint, quant à lui, 1,6 million d’abonnés fin 2020, grâce au gain de 604 000 nouveaux clients depuis fin 2019 dont 226 000 sur le seul quatrième trimestre 2020, marquant un nouveau record d’acquisitions nettes. Le taux de pénétration FTTH poursuit sa progression à 38% contre 25% un an auparavant. Fin 2020, le parc Fixe total s’élève à 4,2 millions de clients.
Par ailleurs, l’opérateur poursuit le déploiement de son réseau FTTH. À fin décembre 2020, il dispose de 17,7 millions de prises commercialisées, soit 6 millions de plus qu’à fin 2019. Il est bien positionné pour atteindre ses objectifs de 27 millions de prises à fin 2022 et 35 millions à fin 2026.

Cette bonne dynamique commerciale se reflète dans le chiffre d’affaires de l’opérateur. En 2020, le chiffre d’affaires ressort à 6,4 milliards d’euros, en hausse de 6% par rapport à 2019, porté par la croissance de 6,4% du chiffre d’affaires Services, malgré l’impact de la chute des usages roaming depuis mars 2020. Il bénéficie de l’augmentation de la base clients Mobile et Fixe et des ABPU (l’ABPU Mobile retraité de l’impact roaming augmente de 0,7€ sur un an à 20,4€ par client par mois14 et l’ABPU Fixe est en hausse de 1,6€ sur un an à 28,6€ par client par mois).
Dans la continuité du troisième trimestre 2020, le chiffre d’affaires Services croît de 5% au quatrième trimestre sur un an, soutenu par la forte progression du chiffre d’affaires Services Fixe (+9%) et la hausse du chiffre d’affaires Services Mobile (+3%, en dépit d’un impact négatif de 33 millions d’euros lié au roaming).

À 1 502 millions d’euros, l’EBITDA après Loyer progresse de 91 millions d’euros (+6%) par rapport à 2019. Il intègre 20 millions d’euros de coûts non récurrents liés au repositionnement de la marque et aux campagnes de publicité associées au titre du premier trimestre 2020 et environ 90 millions d’euros d’impact net négatif du roaming sur l’année. La marge d’EBITDA après Loyer en 2020 est stable par rapport à 2019 à 30,7%.

Le résultat opérationnel courant ressort à 623 millions d’euros en 2020, en hausse de 83 millions d’euros sur un an. Cette amélioration intègre environ 50 millions d’euros d’éléments non récurrents au quatrième trimestre 2020 liés à l’amélioration des impayés et à une revue de la durée d’amortissement de certains actifs. À 651 millions d’euros en 2020, le résultat opérationnel est, quant à lui, en hausse de 41 millions d’euros sur la période, en raison de produits non courants plus faibles qu’en 2019 (28 millions d’euros en 2020 contre 70 millions d’euros un an auparavant, essentiellement liés aux moindres cessions de sites Mobile).

Les investissements d’exploitation bruts 15 ressortent à 1 270 millions sur l’année, en hausse de 330 millions d’euros sur un an, en lien avec la stratégie de renforcement de la qualité des réseaux et les premiers investissements nécessaires à l’intégration d’EIT. Sur la même période, les cessions atteignent 245 millions d’euros, dont une très large part est liée à la cession de prises FTTH à la SDAIF réalisée au premier semestre 2020 (185 millions d’euros).

Le cash-flow libre atteint 254 millions d’euros, en ligne avec la guidance annoncée en août 2020.

Le 31 décembre 2020, Bouygues Telecom a finalisé l’acquisition d’EIT. Le prix de cette acquisition est de 564 millions d’euros (hors prise en compte de l’estimation du complément de prix). Les 2,1 millions de clients d’EIT16 permettent à Bouygues Telecom de se positionner d’ores et déjà comme le troisième opérateur Mobile en France, avec 14,2 millions de clients.

Enfin, Bouygues Telecom a présenté son nouveau plan stratégique « Ambition 2026 »17 lors de son Capital Markets Day le 15 janvier 2021.

Alstom

La contribution d’Alstom au résultat net du Groupe s’élève à 169 millions d’euros sur l’année, contre une contribution de 238 millions d’euros sur l’année 2019. Cette contribution inclut notamment :

  • une plus-value nette de 87 millions d’euros liée à la cession partielle par Bouygues de 11 millions d’actions Alstom (représentant environ 4,8% du capital social) ;

  • un profit de dilution net de 31 millions d’euros lié à l’exercice partiel de ses droits préférentiels de souscription à l’augmentation de capital d’Alstom lancée le 16 novembre 2020, dans le cadre d’une opération blanche. Au titre de cette dernière opération, Bouygues s’est engagé à conserver ses titres Alstom jusqu’au 7 mars 2021.

Au 31 décembre 2020, Bouygues détenait une participation d’environ 8% du capital social d’Alstom.

Situation financière

Tout au long de l’année 2020, Bouygues s’est employé à sécuriser et renforcer sa trésorerie et, plus globalement, ses ressources financières.

Il a renouvelé, sans covenant18, ses lignes de crédit moyen et long terme au fur et à mesure de leurs échéances. Il a par ailleurs réalisé avec succès un emprunt obligataire pour 1 milliard d’euros en avril, et remboursé, en juillet, un emprunt obligataire du même montant arrivé à échéance. Fin 2020, la maturité moyenne des émissions obligataires du Groupe est de 5,2 ans et le taux d’intérêt moyen du coupon de ces obligations s’élève à 2,93%. L’échéancier de la dette est bien réparti dans le temps.

La trésorerie du Groupe atteint 4 milliards d’euros à fin décembre 2020. Les facilités de crédit moyen et long terme non utilisées s’élèvent à 8 milliards d’euros, dont 7,6 milliards d’euros sans covenant. Ainsi, la trésorerie disponible ressort à 12 milliards d’euros à fin décembre 2020 contre 11,6 milliards d’euros à fin décembre 2019.

Enfin, le Groupe a maintenu sa notation « strong investment grade ». Les dernières notations financières attribuées par les agences Moody’s et Standard and Poor’s sont respectivement : A3, perspective stable (en date du 5 janvier 2021) et A-, perspective négative (en date du 8 décembre 2020).

Gouvernance

Le Conseil d’administration, qui s’est réuni le 17 février 2021, a décidé après consultation du comité de sélection et des rémunérations, de procéder à un changement de gouvernance ainsi qu’à des nominations à la tête du Groupe.

A compter du 17 février 2021, les fonctions de président et de directeur général seront dorénavant dissociées. Martin Bouygues exercera les fonctions de président et Olivier Roussat, précédemment directeur général délégué, est nommé directeur général.
Pour assister Olivier Roussat dans ses missions, deux nouveaux directeurs généraux délégués sont nommés à ses côtés :

  • Edward Bouygues, directeur de la stratégie de Bouygues Telecom, aura la responsabilité du développement des télécoms, de la RSE et de l’innovation du Groupe. Il sera nommé par ailleurs président de Bouygues Europe, l’entité de représentation de Bouygues auprès de l’Union européenne à Bruxelles. Parallèlement à ses fonctions chez Bouygues SA, Edward Bouygues consacrera une partie de son temps à Bouygues Telecom où il exercera les fonctions de vice-président, en charge du développement.

  • Pascal Grangé, directeur général adjoint, directeur financier et membre du comité de direction générale du Groupe, est nommé directeur général délégué. Il conserve ses fonctions de directeur financier du Groupe.

À l’issue du Conseil d’administration du 17 février 2021, Martin Bouygues a déclaré :
« Le Groupe Bouygues fêtera bientôt ses 70 ans. Il s’est construit sur une culture d’entreprise forte et originale et n’a connu que deux présidents directeurs généraux depuis sa création. Pour faire face aux défis économiques, climatiques, sociétaux et digitaux que nous avons à relever, nous avons souhaité doter Bouygues de la gouvernance la plus efficace. L’arrivée d’une nouvelle génération de dirigeants reconnus pour leur professionnalisme, formés dans le Groupe et qui en maîtrisent parfaitement la culture, s’inscrit dans la tradition de Bouygues qui, depuis sa création, a toujours su choisir ses dirigeants en son sein pour assurer son développement. »

Par ailleurs, le conseil d’administration proposera à l’assemblée générale des actionnaires du 22 avril 2021 la nomination de Pascaline de Dreuzy comme administratrice indépendante en remplacement de Anne-Marie Idrac, dont le mandat arrive à échéance. Sous réserve de l’acceptation de cette proposition par l’assemblée générale, la proportion d’administrateurs indépendants19 se maintiendra à 50% et la part de femmes20 à 50%.

PROCHAINS RENDEZ-VOUS FINANCIERS

  • 22 avril 2021 : Assemblée générale

  • 20 mai 2021 : résultats du premier trimestre 2021 (7h30 CET)

  • 26 août 2021 : résultats du premier semestre 2021 (7h30 CET)

  • 18 novembre 2021 : résultats des neuf premiers mois 2021 (7h30 CET)

Les comptes ont été audités et un rapport avec une certification sans réserve a été émis par les commissaires aux comptes.

Retrouvez l’intégralité des comptes et annexes sur le site www.bouygues.com/finance/resultats.

La présentation des résultats aux analystes se tiendra par webcast le 18 février 2021 à 11H (CET).
Les détails de connexion sont disponibles sur le site www.bouygues.com.

La présentation sera disponible avant le démarrage du webcast sur le site www.bouygues.com/finance/presentations.

À propos de bouygues

Bouygues est un groupe de services diversifié présent dans plus de 80 pays et riche de 129 000 collaborateurs au service du progrès humain dans la vie quotidienne. Porteuses de croissance, ses activités répondent à des besoins essentiels et en constante évolution : activités de construction (Bouygues Construction, Bouygues Immobilier, Colas) ; médias (TF1) et télécoms (Bouygues Telecom).


CONTACT INVESTISSEURS ET ANALYSTES :
INVESTORS@bouygues.com • Tél. : +33 (0)1 44 20 10 79

CONTACT PRESSE :
presse@bouygues.com • Tél. : +33 (0)1 44 20 12 01


BOUYGUES SA • 32 avenue Hoche • 75378 Paris CEDEX 08 • bouygues.com


ACTIVITÉ COMMERCIALE DE L'ANNEE 2020

CARNET DE COMMANDES
DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION
(millions d’euros)

Fin décembre

2019

2020

Variation

Bouygues Construction

21 600

21 987

+2%

Bouygues Immobilier

2 213

1 981

-10%

Colas

9 209

9 152

-1%

Total

33 022

33 120

0%


BOUYGUES CONSTRUCTION
PRISES DE COMMANDES
(millions d’euros)

2019

2020

Variation

France

5 070

4 774

-6%

International

7 238

7 952

+10%

Total

12 308

12 726

+3%


BOUYGUES IMMOBILIER
RÉSERVATIONS
(millions d’euros)

2019

2020

Variation

Logement

2 074

1 589

-23%

Immobilier d’entreprise

625

248

-60%

Total

2 699

1 837

-32%


COLAS
CARNET DE COMMANDES
(millions d’euros)

Fin décembre

2019

2020

Variation

France métropolitaine

3 071

3 122

+2%

International et Outre-Mer

6 138

6 030

-2%

Total

9 209

9 152

-1%


TF1
PART D’AUDIENCEa

Fin décembre

2019

2020

Variation

Total

32,6%

32,4%

-0,2 pt

(a) Source Médiamétrie – Femmes de moins de 50 ans responsables des achats


BOUYGUES TELECOM
PARC CLIENTS (en milliers)

Fin décembre

2019

2020

Variation

Parc Clients Mobile hors MtoM

11 958

12 473

+515

Parc Forfait Mobile hors MtoM

11 543

12 149

+606

Parc total Mobile

17 800

18 755

+955

Parc total Fixe

3 916

4 163

+247


PERFORMANCE FINANCIÈRE DE L’ANNÉE 2020

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ RESUMÉ (millions d’euros)

2019

2020

Variation

Chiffre d’affaires

37 929

34 694

-9%a

Résultat opérationnel courant

1 676

1 222

-454 M€

Autres produits et charges opérationnels

20b

(98)c

-118 M€

Résultat opérationnel

1 696

1 124

-572 M€

Coût de l’endettement financier net

(207)

(167)

+40 M€

Charges d’intérêts sur obligations locatives

(57)

(53)

+4 M€

Autres produits et charges financiers

(10)

(33)

-23 M€

Impôt

(452)

(317)

+135 M€

Quote-part du résultat net des coentreprises et entités associées

350

216

-134 M€

dont Alstom

238

169

-69 M€

Résultat net des activités poursuivies

1 320

770

-550 M€

Résultat net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle

(136)

(74)

+62 M€

Résultat net part du Groupe

1 184

696

-488 M€

(a) -8 % à périmètre et change constants
(b) Dont charges non courantes de 28 M€ chez Colas liées à la poursuite de travaux de démantèlement du site de Dunkerque et à des coûts d’adaptation des structures, et de 23 M€ chez Bouygues Construction correspondant à des coûts de restructuration et produits non courants de 70 M€ chez Bouygues Telecom (dont 63 M€ liés à la plus-value de cession de sites Mobile)

(c) Dont charges non courantes de 17 M€ chez Bouygues Immobilier notamment liées à des coûts de restructuration, de 69 M€ chez Colas liées principalement à la réorganisation des activités routières en France et la poursuite des travaux de démantèlement du site de Dunkerque, et de 75 M€ chez TF1 liées à la dépréciation de goodwill et de marques du pôle Unify, et produits non courants de 36 M€ chez Bouygues Construction liés notamment à des indemnités reçues d’Alpiq nettes de frais et de 28 M€ chez Bouygues Telecom liés notamment à la plus-value de cession de sites Mobile

CALCUL DE L’EBITDA APRÈS LOYERa (millions d’euros)

2019

2020

Variation

Résultat opérationnel courant

1 676

1 222

-454 M€

Charges d’intérêts sur obligations locatives

(57)

(53)

+4 M€

Dotations nettes aux amortissements et dépréciations des immobilisations corporelles et incorporelles

1 814

1 832

+18 M€

Dotations aux provisions et autres dépréciations nettes de reprises utilisées

479

558

+79 M€

Reprise de provisions et dépréciations non utilisées et autres

(364)

(326)

+38 M€

EBITDA après Loyera

3 548

3 233

-315 M€

(a) Voir glossaire pour les définitions

CHIFFRE D’AFFAIRES DES ACTIVITÉS (millions d’euros)

2019

2020

Variation

Effet change

Effet périmètre

A

PCCc

Activités de constructiona

29 575

26 208

-11%

+1%

0%

-11%

dont Bouygues Construction

13 355

12 047

-10%

0%

0%

-10%

dont Bouygues Immobilier

2 706

2 032

-25%

0%

0%

-25%

dont Colas

13 688

12 297

-10%

+1%

0%

-9%

TF1

2 337

2 082

-11%

0%

0%

-11%

Bouygues Telecom

6 058

6 438

+6%

0%

0%

+6%

Bouygues SA et autres

202

180

Ns

-

-

Ns

Retraitements intra-Groupeb

(417)

(382)

Ns

-

-

Ns

Chiffre d’affaires du Groupe

37 929

34 694

-9%

+1%

0%

-8%

dont France

22 446

20 402

-9%

0%

0%

-9%

dont international

15 483

14 292

-8%

+1%

0%

-7%

(a) Somme des chiffres d’affaires contributifs (après retraitements internes aux activités de construction)
(b) Dont retraitements intra-groupe des activités de construction
(c) À périmètre et change constants

CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS À L’EBITDA APRÈS LOYERa DU GROUPE (millions d’euros)

2019

2020

Variation

Activités de construction

1 640

1 300

-340 M€

dont Bouygues Construction

591

424

-167 M€

dont Bouygues Immobilier

117

47

-70 M€

dont Colas

932

829

-103 M€

TF1

514

454

-60 M€

Bouygues Telecom

1 411

1 502

+91 M€

Bouygues SA et autres

(17)

(23)

-6 M€

EBITDA après Loyera du Groupe

3 548

3 233

-315 M€

(a) Voir glossaire pour les définitions

CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS AU RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT DU GROUPE
(millions d’euros)

2019

2020

Variation

Activités de construction

910

437

-473 M€

dont Bouygues Construction

378

171

-207 M€

dont Bouygues Immobilier

99

12

-87 M€

dont Colas

433

254

-179 M€

TF1

255

190

-65 M€

Bouygues Telecom

540

623

+83 M€

Bouygues SA et autres

(29)

(28)

+1 M€

Résultat opérationnel courant du Groupe

1 676

1 222

-454 M€


CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS AU RÉSULTAT OPÉRATIONNEL DU GROUPE (millions d’euros)

2019

2020

Variation

Activités de construction

859

387

-472 M€

dont Bouygues Construction

355

207

-148 M€

dont Bouygues Immobilier

99

(5)

-104 M€

dont Colas

405

185

-220 M€

TF1

255

115

-140 M€

Bouygues Telecom

610

651

+41 M€

Bouygues SA et autres

(28)

(29)

-1 M€

Résultat opérationnel du Groupe

1 696a

1 124b

-572 M€

(a) Dont charges non courantes de 28 M€ chez Colas liées à la poursuite de travaux de démantèlement du site de Dunkerque et à des coûts d’adaptation des structures, et de 23 M€ chez Bouygues Construction correspondant à des coûts de restructuration et produits non courants de 70 M€ chez Bouygues Telecom (dont 63 M€ liés à la plus-value de cession de sites Mobile)

(b) Dont charges non courantes de 17 M€ chez Bouygues Immobilier notamment liées à des coûts de restructuration, de 69 M€ chez Colas liées principalement à la réorganisation des activités routières en France et la poursuite des travaux de démantèlement du site de Dunkerque, et de 75 M€ chez TF1 liées à la dépréciation de goodwill et de marques du pôle Unify, et produits non courants de 36 M€ chez Bouygues Construction liés notamment à des indemnités reçues d’Alpiq nettes de frais et de 28 M€ chez Bouygues Telecom liés notamment à la plus-value de cession de sites Mobile

CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS AU RÉSULTAT NET PART DU GROUPE (millions d’euros)

2019

2020

Variation

Activités de construction

623

214

-409 M€

dont Bouygues Construction

325

152

-173 M€

dont Bouygues Immobilier

46

(29)

-75 M€

dont Colas

252

91

-161 M€

TF1

67

24

-43 M€

Bouygues Telecom

343

377

+34 M€

Alstom

238

169

-69 M€

Bouygues SA et autres

(87)

(88)

-1 M€

Résultat net part du Groupe

1 184

696

-488 M€


ENDETTEMENT FINANCIER NET (-) / EXCÉDENT FINANCIER NETa (+) PAR MÉTIER (millions d’euros)

À fin déc. 2019

À fin déc. 2020

Variation

Bouygues Construction

3 113

3 143

+30 M€

Bouygues Immobilier

(279)

(306)

-27 M€

Colas

(367)

(7)

+360 M€

TF1

(127)

(1)

+126 M€

Bouygues Telecom

(1 454)

(1 740)

-286 M€

Bouygues SA et autres

(3 108)

(3 070)

+38 M€

Endettement (-) / Excédent (+) financier net

(2 222)

(1 981)

+241 M€

Obligations locatives courantes et non courantes

(1 812)b

(1 733)

+79 M€

(a) Voir glossaire pour les définitions
(b) Les obligations locatives au 31 décembre 2019 ont été retraitées des effets de l’application des conclusions de l’IFRS IC relatives aux durées des locations.

CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS AUX INVESTISSEMENTS D’EXPLOITATION NETS (millions d’euros)

2019

2020

Variation

Activités de construction

521

303

-218 M€

dont Bouygues Construction

189

114

-75 M€

dont Bouygues Immobilier

11

5

-6 M€

dont Colas

321

184

-137 M€

TF1

242

283

+41 M€

Bouygues Telecom

836

1 025a

+189 M€

Bouygues SA et autres

3

1

-2 M€

Sous-total

1 602

1 612 a

+10 M€

Fréquences 5G

-

608b

+608 M€

Investissements d’exploitation nets du Groupe

1 602

2 220

+618 M


(a) Hors fréquences 5G
(b) dont 6 M€ de frais de libération

CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS AU CASH-FLOW LIBREa DU GROUPE (millions d’euros)

2019

2020

Variation

Activités de construction

675

481

-194 M€

dont Bouygues Construction

204

141

-63 M€

dont Bouygues Immobilier

100

(18)

-118 M€

dont Colas

371

358

-13 M€

TF1

156

69

-87 M€

Bouygues Telecom

301

254

-47 M€

Bouygues SA et autres

247b

(79)

-326 M€

Cash-flow librea du Groupe

1 379

725

-654 M€

Hors dividendes d’Alstom : 341 M€ en 2019 et 0 en 2020

1 038

725

-313 M€

(a) Voir glossaire pour les définitions
(b) Dont 341 M€ de dividendes Alstom

CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS AU CASH-FLOW LIBRE APRÈS BFRa DU GROUPE (millions d’euros)

2019

2020

Variation

Activités de construction

704

1 040

+336 M€

dont Bouygues Construction

58

393

+335 M€

dont Bouygues Immobilier

305

(24)

-329 M€

dont Colas

341

671

+330 M€

TF1

124

172

+48 M€

Bouygues Telecom

135

40

-95 M€

Bouygues SA et autres

193b

(50)

-243 M€

Cash-flow librea après BFR du Groupe

1 156

1 202

+46 M€

Hors dividendes d’Alstom : 341 M€ en 2019 et 0 en 2020

815

1 202

+387 M€

(a) Voir glossaire pour les définitions
(b) Dont 341 M€ de dividendes Alstom

PERFORMANCE FINANCIÈRE DU SECOND SEMESTRE 2020

CHIFFRES CLÉS (millions d’euros)

S2 2020

Variation vs. S2 2019

Chiffre d’affaires du Groupe

19 936

-3%

Résultat opérationnel courant du Groupe

1 354

+131 M€

Dont Activités de construction

874

+36 M€

dont Bouygues Construction

266

+67 M€

dont Bouygues Immobilier

50

-20 M€

dont Colas

558

-11 M€

Dont TF1

122

+30 M€

Dont Bouygues Telecom

370

+60 M€

Marge opérationnelle courante

6,8%

+0,8 pt

Résultat opérationnel du Groupe

1 300

+99 M€

Résultat net part du Groupe

940

-19 M€

POUR RAPPEL, IMPACT ESTIMÉ DE LA COVID-19 AU PREMIER SEMESTRE 2020

IMPACT ESTIMÉ DE LA COVID-19 AU PREMIER SEMESTRE 2020 (millions d’euros)

Chiffre d’affaires

Résultat opérationnel courant

Activités de construction

-2 460

-530

dont Bouygues Construction

-1 250

-290

dont Bouygues Immobilier

-400

-50

dont Colas

-810

-190

TF1

-250

-100

Bouygues Telecom

-70

-20

L’impact estimé par métier détaillé ci-dessus a été élaboré par référence au premier semestre 2019 ou au budget 2020.

Compte tenu de la reprise des activités, il n’a plus été possible au second semestre d’isoler dans la variation de la performance la part qui serait imputable à la Covid-19.

GLOSSAIRE

Activités de construction : Bouygues Construction, Bouygues Immobilier et Colas

ABPU (Average Billing Per User):

- Dans le Mobile, il est égal à la somme des chiffres d’affaires Mobile facturés au client pour les clients Grand Public et Entreprise divisée par le nombre de clients moyen sur la période. Il ne prend pas en compte les cartes SIM MtoM et SIM gratuites.
- Pour le Fixe, il est égal à la somme des chiffres d’affaires Fixe facturés au client pour les clients Grand Public (hors Entreprises) divisée par le nombre de clients moyen sur la période

BtoB (business to business) : décrit les activités d'échanges entre les entreprises.

Carnet de commandes (Bouygues Construction, Colas) : représente le volume d'activité traitée restant à réaliser pour les opérations ayant fait l'objet d'une prise de commande ferme, c'est-à-dire dont le contrat a été signé et est entré en vigueur (après l’obtention de l’ordre de service et la levée des conditions suspensives).

Carnet de commandes (Bouygues Immobilier) : il est composé du chiffre d’affaires des ventes notariées restant à réaliser et du montant du chiffre d’affaires total des réservations signées restant à notarier.
En application de la norme IFRS 11, Bouygues Immobilier exclut de son carnet de commandes le chiffre d’affaires des réservations réalisées à travers des sociétés mises en équivalence (société en co-promotion en cas de contrôle conjoint).

Cash-flow libre : capacité d’autofinancement nette (déterminée après coût de l’endettement financier net, après charges d’intérêts sur obligations locatives et après impôts décaissés) diminuée des investissements nets d’exploitation ainsi que du remboursement des obligations locatives. Il est calculé avant variation du besoin en fonds de roulement lié à l’activité et hors fréquences 5G.

Cash-flow libre après BFR : capacité d’autofinancement nette (déterminée après coût de l’endettement financier net, après charges d’intérêts sur obligations locatives et après impôts décaissés) diminuée des investissements nets d’exploitation ainsi que du remboursement des obligations locatives.
Il est calculé après variation du besoin en fonds de roulement lié à l’activité et hors fréquences 5G.

Chiffre d’affaires Autres (Bouygues Telecom) : différence entre le chiffre d’affaires total de Bouygues Telecom et le chiffre d’affaires Services. Il comprend en particulier :
- Les ventes de terminaux, d’accessoires, d’assurances ou autres
- Les revenus d’itinérance
- Les prestations de services autres que Telecom (construction de sites ou installation de lignes FTTH)
- Le cofinancement publicitaire

Chiffre d’affaires Services (Bouygues Telecom) : il comprend :
- Le chiffre d’affaires facturé au client qui intègre :

  • Dans le Mobile :

    • Pour les clients Grand Public : le chiffre d’affaires des appels sortants (voix, SMS et données), des frais de mise en service, des services à valeur ajoutée

    • Pour les clients Entreprises : le chiffre d’affaires des appels sortants (voix, SMS et données), des frais de mise en service, des services à valeur ajoutée, ainsi que le chiffre d’affaires des services rendus aux Entreprises

    • Le chiffre d’affaires du Machine-To-Machine (MtoM)

    • Le chiffre d’affaires de l’itinérance (roaming Visiteurs)

    • Le chiffre d’affaires réalisé avec les opérateurs de réseaux mobiles virtuels (MVNO);

  • Dans le Fixe :

    • Pour les clients Grand Public, le chiffre d’affaires des appels sortants, des services fixes haut débit, des services de télévision (notamment Video On Demand et Replay TV) et le chiffre d’affaires relatif aux frais de mise en service et à la location d’équipements

    • Pour les clients Entreprise, le chiffre d’affaires des appels sortants, des services fixes haut débit, des services de télévision (notamment Video On Demand et Replay TV) et le chiffre d’affaires relatif aux frais de mise en service et à la location d’équipements, ainsi que le chiffre d’affaires des services rendus aux Entreprises

    • Le chiffre d’affaires de vente en gros réalisé avec d’autres opérateurs de réseaux fixes ;

- Le revenu des appels entrants Voix et SMS
- L’étalement de la subvention sur la durée de vie prévisionnelle du client, conséquence d’IFRS 15
- L’activation, puis l’étalement sur la durée de vie prévisionnelle du client des chiffres d’affaires liées aux mises en services

Consommation 4G : données consommées sur les réseaux cellulaires 4G, hors Wi-Fi

EBITDA après Loyer : correspond au résultat opérationnel courant, après prise en compte des charges d’intérêts sur obligations locatives, corrigé des dotations nettes aux amortissements et dépréciations des immobilisations corporelles et incorporelles, aux provisions et autres dépréciations ainsi que des effets liés aux prises et aux pertes de contrôle. Ces derniers concernent l’impact lié aux réévaluations des lots antérieurement détenus ou des lots conservés.

Évolution du chiffre d’affaires à périmètre et change constants :

  • À change constant : évolution après conversion du chiffre d’affaires en devises de la période en cours aux taux de change de la période de comparaison

  • À périmètre constant : évolution du chiffre d’affaires des périodes à comparer, recalculé de la façon suivante:

    • En cas d’acquisition, est déduit de la période en cours le chiffre d’affaires de la société acquise qui n’a pas de correspondance dans la période de comparaison

    • En cas de cession, est déduit de la période de comparaison le chiffre d’affaires de la société cédée qui n’a pas de correspondance dans la période en cours

Excédent / Endettement financier net : la position de trésorerie du Groupe se calcule en tenant en compte la trésorerie et équivalents de trésorerie, les soldes créditeurs de banque, les dettes financières non courantes et courantes et les instruments financiers. L’endettement/excédent financier n’inclut pas les obligations locatives non courantes et courantes. Selon que ce solde est positif ou négatif, il s’agit respectivement d’un excédent financier net ou d’un endettement financier net. Les principaux éléments de variation de l’endettement net sont présentés en note 9 de l’annexe aux comptes consolidés au 31 décembre 2020 disponible sur le site internet du Groupe Bouygues.

FTTH (Fiber to the Home - Fibre jusqu’à l’abonné) : correspond au déploiement de la fibre optique depuis le nœud de raccordement optique (lieu d’implantation des équipements de transmission de l’opérateur) jusque dans les logements ou locaux à usage professionnel (définition de l’Arcep)

Marge d’EBITDA après Loyer (Bouygues Telecom) : EBITDA après Loyer sur chiffre d’affaires Services

MtoM : les communications « machine à machine » ou « MtoM » consistent en la mise en relation de machines ou d’objets intelligents, ou entre un objet intelligent et une personne, avec un système d’information via des réseaux de communications mobiles généralement sans intervention humaine

Prises FTTH sécurisées : horizontal déployé ou en cours de déploiement ou commandé et ce, jusqu’au point de mutualisation

Prises FTTH commercialisées : prises pour lesquelles l’horizontal et la verticale sont déployés et connectés via le point de mutualisation

Prise de commandes (Bouygues Construction, Colas) : une affaire est enregistrée dans la prise de commandes dès lors que le contrat est signé et entré en vigueur (obtention de l'ordre de service et levée de l'ensemble des conditions suspensives) et que le financement est mis en place. Le montant enregistré correspond au chiffre d’affaires à réaliser sur cette affaire.

Réservations en valeur (Bouygues Immobilier) : montant exprimé en euro de la valeur des biens immobiliers réservés sur une période donnée.
- Logements : somme des valeurs des contrats de réservation, unité et bloc, signés par les clients et validés en interne, nettes des désistements enregistrés.
- Immeubles de bureaux : ils sont enregistrés dans les réservations à la vente notaire
Pour les opérations immobilières réalisées en co-promotion :

  • Si Bouygues Immobilier détient le contrôle exclusif de la société de co-promotion (intégration globale), alors 100 % des montants sont intégrés dans les réservations

  • S’il y a contrôle conjoint (société mise en équivalence), alors l’activité commerciale est enregistrée à hauteur de la quote-part détenue dans la société de co-promotion

RIP : Réseau d’Initiative Publique

Taux de churn Fixe : ensemble des résiliations du mois couru, divisé par le parc fin du mois précédent

Taux de churn Mobile : ensemble des résiliations du mois couru, divisé par le parc fin du mois précédent

Taux de pénétration FTTH : part du parc client Fixe en FTTH (nombre de clients FTTH divisé par le nombre de clients Fixe total)

Très Haut Débit : abonnements avec un débit crête descendant supérieur ou égal à 30 Mbits/s. Comprend les abonnements FTTH, FTTLA, box 4G et VDSL2 (définition de l’Arcep)

Utilisateurs 4G : clients ayant utilisé le réseau 4G au cours des trois derniers mois (définition de l’Arcep)

Wholesale : marché de la « vente en gros » aux opérateurs de communications électroniques




1 Hors dividendes d’Alstom de 341 M€ en 2019



2 Alignés avec l’Accord de Paris



3 Proposé à l’assemblée générale du 22 avril 2021



4 Communiqué de presse de TF1 du 23 décembre 2020



5 Plus-value de 87 M€ relative à la cession d’environ 4,8% du capital et profit de dilution de 31 M€ à la suite de l’opération blanche dans le cadre de l’augmentation de capital avec maintien des droits préférentiels de souscription



6 Hors dividendes d’Alstom pour 341 M€ en 2019



7 Hors coût des fréquences 5G pour 608 M€ dont 6 M€ de frais de libération de fréquences



8 Annoncé en août 2020 et révisé à la hausse en novembre pour la croissance du chiffre d’affaires Services



9 Ce montant inclut la part fixe du prix d’acquisition et une estimation de complément de prix



10 Endettement net / capitaux propres



11 À change constant et hors principales cessions et acquisitions



12 Femmes Responsables Des Achats de moins de 50 ans



13 Communiqué de presse de TF1 du 23 décembre 2020



14 19,8€ hors retraitement du roaming



15 Hors fréquences 5G



16 L’ABPU Mobile des clients d’EIT s’élève, en 2020, à 15,3 euros par client par mois



17 Pour plus d’informations, voir le communiqué de presse et la présentation du 15 janvier 2021 sur www.bouygues.com



18 A l’exception du financement de Miller Mc Asphalt à hauteur de 0,6 Md€



19 Calculée hors représentants des salariés et des salariés actionnaires



20 Calculée hors représentants des salariés



Pièce jointe