La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 968,60
    -156,52 (-0,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Bourse : les pièges de l'investissement fractionné

Les dangers de l'investissement fractionné
Les dangers de l'investissement fractionné

En théorie, l'investissement en actions se veut à la portée de toutes les bourses. Et même si vous avez un budget serré, vous pouvez investir dans les actions d'entreprises françaises prestigieuses, comme le Crédit Agricole (8,50 euros), Orange (10,50 euros), ou encore Engie (11,15 euros). Mais ce n'est pas vrai pour tous les titres.

Certaines actions s'échangent à des prix prohibitifs pour les investisseurs les plus modestes. Par exemple, il faut aujourd'hui dépenser 148 euros pour acquérir une action de la compagnie Apple. Pire : les titres du géant du luxe Hermès s'échangent autour de 1 146 euros. De quoi décourager les petits porteurs souhaitant se positionner sur ces valeurs.

Investir à partir de 1 euro

Du moins, jusqu'à présent. Car les choses changent : la plupart des néo-courtiers comme BUX, Lydia et Trade Republic proposent désormais à leurs utilisateurs d'acheter des fractions d'actions à partir de quelques euros. « Un euro, c'est tout ce qu'il vous faut pour miser sur LVMH ou Apple et devenir investisseur dans les entreprises les plus valorisées du monde, grâce aux actions fractionnées », promet par exemple Lydia, qui a exécuté plus de 700 000 ordres pour le compte de ses utilisateurs depuis le lancement de sa fonctionnalité de trading, fin 2021.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Livret A : épargner 1 000 euros à 2%, ça fait combien d'intérêts en 1, 5 ou 10 ans ?
- Banques en ligne et paiement mobile, lesquelles sont encore à la traîne ?
- Rénovation énergétique : les Français prêt à investir 3 400 euros par an

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles