Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    41 194,57
    +240,09 (+0,59 %)
     
  • Nasdaq

    18 033,56
    -475,78 (-2,57 %)
     
  • Nikkei 225

    41 097,69
    -177,39 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0940
    +0,0037 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    17 739,41
    +11,43 (+0,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 003,53
    -138,52 (-0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 337,22
    -5,10 (-0,38 %)
     
  • S&P 500

    5 597,34
    -69,86 (-1,23 %)
     

Bourse : le CAC 40 hésite, les agences de notation appellent à ne pas détricoter les réformes

Chabe01/Wikimedia

La Bourse de Paris ne parvient pas à rebondir mercredi, après deux séances où elle a souffert des incertitudes politiques au point de revenir à ses plus bas niveaux depuis l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale. L'indice vedette CAC 40 reculait de 0,20% soit 15,31 points à 7 493,35 points vers 09H30, après avoir ouvert dans le vert (+0,22%). Mardi, il a cédé 1,56%. La cote parisienne n'est plus très loin de son point bas des derniers jours, touché le 28 juin avec 7 456,47 points. Elle retomberait alors à son plus bas niveau depuis janvier.

La performance annuelle du CAC 40 est même redevenue négative (-0,45%). Pendant les négociations parlementaires, les agences de notation ont multiplié les «mises en garde contre d'éventuelles velléités de détricoter les mesures économiques jugées favorables des sept dernières années», relate Christopher Dembik, conseiller en investissement pour Pictet AM.

Dernière en date, Fitch a estimé mardi que le résultat des législatives «prolonge l'incertitude politique, augmentant le risque d'une impasse législative», sans évoquer de potentielles conséquences sur la note qu'elle attribue à la France (AA-). L'agence internationale s'attend à ce que le budget 2025 passe, mais relève un «risque élevé qu'il contienne des mesures de dépenses supplémentaires, aggravant les défis budgétaires». «L'impasse politique rendra également difficile la réalisation d'économies», selon elle.

Pour M. Dembik, «tant que le marché obligataire tient, il n'y a pas (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

BNP Paribas, Crédit Agricole, Société générale… la percée du NFP plombe nos banques en Bourse
Ariane 6 : la folle soirée du premier décollage de la fusée européenne
Birkenstock : l'insoupçonné destin d'une chaussure orthopédique devenue reine de la mode
Accidents du 737 MAX : Boeing conclut un accord avec la justice, voici les détails
Airbus : meilleure dynamique sur les livraisons en juin après le trou d’air de mai