Publicité
Marchés français ouverture 1 h 13 min
  • Dow Jones

    39 134,76
    +299,90 (+0,77 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,59
    -140,64 (-0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    38 626,83
    -6,19 (-0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0719
    +0,0013 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    18 050,94
    -284,38 (-1,55 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 219,64
    -764,96 (-1,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 352,85
    -29,81 (-2,16 %)
     
  • S&P 500

    5 473,17
    -13,86 (-0,25 %)
     

Bonnes résolutions 2014 : et si les vôtres étaient... financières ?

Bonnes résolutions 2014 : et si les vôtres étaient... financières ?

En 2014, la crise va peut-être se résorber, mais elle n'est pas finie. Pourquoi ne pas vous fixer comme objectif cette année d'être plus rigoureux côté finances ?

Cette année, je serai meilleur qu'en 2013 ! Avouons-le.. à cette période de l'année, on à tous à l'esprit, en cette période propice aux bonnes résolutions, une petite pensée de ce genre. Il y a ceux qui sont décidés à maigrir, ceux qui risquent de grossir parce qu'ils vont décider d'arrêt la cigarette ou ceux qui se promettent d'être plus attentionnés envers ceux qu'ils aiment. Mais certains pensent aussi, sans doute, à être moins dépensiers, sans toujours accepter de s'avouer ou d'avouer aux autres qu'ils sont de véritables paniers percés. Alors, pourquoi pas, en effet, choisir de bonnes résolutions financières ou patrimoniales ? Mais pour faire en sorte que cette belle ambition ne s'envole pas ne fumée, il faut sans doute garder à l'esprit et appliquer quelques règles assez simples.

Etablissez un budget mensuel et sachez vous y tenir

Cela peut paraître tout bête, mais pour y voir plus clair dans vos finances, il est peut s'avérer très utile d'inscrire tout simplement dans un fichier de tableur vos rentrées d'argent d'un mois donné dans une colonne et vos dépenses régulières et incompressibles (loyers, remboursement d'emprunt, approximation de vos dépenses alimentaires) dans une autre. En faisant le total de chaque colonne, vous allez pouvoir visualiser de quel argent vous disposez librement chaque mois et décider quel montant vous souhaitez "flamber" et quel autre vous souhaitez au contraire épargner.

PUBLICITÉ

Ensuite, pour se tenir à sa volonté, et même si en France on n'aime guère parler d'argent, il peut être utile de mettre un ami dans la confidence, pour en quelque sorte être responsable devant une tierce personne et non plus simplement vis-à-vis de soi-même. Et pour vous motiver, prévoyez de vous récompenser si vous réussissez à respecter le cap fixé (un bon petit restaurant avec l'ami en question, par exemple !).

Mensualisez vos impôts

Il fait parfois mal, paiement du solde de l'impôt sur le revenu qu'on paye en septembre, juste après le retour des vacances. Mensualisez vos impôts et vous simplifierez la gestion de votre budget tout en les rendant moins douloureux. Dans le même ordre d'idée, passez au prélèvement automatique pour les frais réguliers comme EDF ou le téléphone : vous éviterez les pénalités de retard et vous libérerez l'esprit.

Faites vos comptes régulièrement

Avec les outils de consultations en ligne désormais mis à votre disposition par toutes les banques, rien de plus facile et de plus rapide que de suivre régulièrement l'état de vos comptes (une fois par semaine ou tous les quinze jours au moins). Un coup d'oeil qui vous permettra de vérifier si vous êtes dans les clous. Profitez-en pour vérifier, tickets à l'appui, que les transactions en carte bancaire sont bien les vôtres. Même si vous n'achetez jamais sur internet, votre numéro de carte n'est pas à l'abri des pirates et 3,6 millions de transactions frauduleuses ont été recensés en 2012 en France.

Réorganisez vos dettes

Si vous êtes du genre à avoir des crédits à la consommation dans tous les coins, il est possible que vous payiez tous les mois des intérêts exorbitants. Si vous avez un encours de 5.000 euros en crédit à la consommation et une somme équivalente sur un livret A, les intérêts que vous payez d'un côté sont forcément très supérieurs à ceux que vous touchez de l'autre. Remboursez par anticipation et vous ferez des économies ! Si vous avez plusieurs crédits en cours (par exemple un crédit immobilier et un ou plusieurs crédits renouvelables, vous pouvez aussi profiter de la période de taux bas dans laquelle nous sommes pour avoir recours à un regroupement de crédit. Cela peut vous permettre de diminuer vos frais financiers et de vous simplifier la vie en ne payant plus qu'une mensualité. De nombreux courtiers proposent cette offre sur internet. N'hésitez pas à faire jouer la concurrence et à vous faire appel à un ami plus au fait que vous des problématiques financières si vous craignez de ne pas tout comprendre.

Eviter les frais inutiles

Après avoir fait la chasse aux intérêt, vous pouvez aussi éliminer des frais inutiles. Certains établissements bancaires vous facturent des frais lorsque vous retirez de l'argent dans des établissements tiers. Comme il s'agit généralement d'une somme fixe par retrait, ceux qui retirent de l'argent systématiquement par petites sommes de peur que l'argent ne leur file entre les doigts se retrouvent ainsi exposés à des frais rédhibitoires. Sachez vous faire confiance un minimum et éviter les retraits trop faibles.

Et si vous passiez à la banque en ligne ?

Vous trouvez normal de payer votre banquier pour un virement, votre carte bancaire ou l'envoi de votre chéquier ? Lorsque vous serez passés à la banque en ligne, vous trouverez tout aussi normal de NE PAS payer pour ça. Certes, vous ne pourrez plus voire votre conseiller bancaire, mais vous pourrez régler vos soucis par téléphone. D'ailleurs, depuis combien de temps n'avez vous pas vu ce fameux conseiller ?

Réfléchissez avant de dépenser

Mieux gérer se finances, c'est aussi y réfléchir lors des achats les plus banals. Au supermarché, sachez repérer les vraies promotions. Quelque soit la manière dont on vous l'accorde (points sur la carte immédiate, bon d'achat, remise immédiate), souvenez-vous que c'est le prix de revient final du produit qui compte, pas le pourcentage de réduction. Méfiez-vous des offres trop alléchantes. Lorqu'on vous offre un téléphone, on vous vend un abonnement avec, et pas le moins cher. Pas besoin d'une maîtrise de mathématiques pour calculer le prix de revient total sur la durée prévisible d'utilisation de votre téléphone (disons 2 ou 3 ans). Et pour comparer avec l'achat séparé d'un mobile et d'un forfait. Vous aurez peut-être des surprises.

Emmanuel Schafroth