La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 260,00
    -219,60 (-0,64 %)
     
  • Nasdaq

    14 113,52
    +44,09 (+0,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 161,80
    +213,07 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,2134
    +0,0028 (+0,23 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    33 518,31
    +3 561,31 (+11,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 010,60
    +41,75 (+4,31 %)
     
  • S&P 500

    4 237,73
    -9,71 (-0,23 %)
     

Boeing va désormais devoir inspecter tous ses anciens 737

·1 min de lecture

La Faa a demandé à l'avionneur américain de vérifier un câble de ses 737 "classiques" après l'accident d'un de ses appareils, en janvier dernier, en Indonésie.

Le régulateur américain de l'aviation (FAA) a demandé à Boeing d'inspecter l'ensemble des 737 dits "classiques", ceux de l'ancienne génération, après l'accident d'un de ces appareils au large de l'Indonésie en janvier, qui avait fait 62 morts. Tous les Boeing 737-300, -400 et -500, devront être examinés, soit quelque 143 avions, selon le document de la FAA que l'AFP a pu consulter samedi. Un problème de câbles pourrait ne pas être détecté par l'ordinateur des automanettes, qui gèrent la poussée du Boeing, ce qui "pourrait aboutir à la perte de contrôle de l'avion".

Un rapport préliminaire de l'agence indonésienne de sécurité des Transports publié en février avait indiqué qu'une "anomalie" de ces automanettes avait été détectée. "À l'heure actuelle, les données préliminaires de l'enquête en cours sur l'accident montrent qu'il est hautement improbable que l'accident résulte de la défaillance latente" de ce câble, détaille la FAA. Elle juge cependant que cette inspection est "nécessaire pour remédier" à ce danger, qui "pourrait exister ou se développer dans les avions des séries 737-300, -400 et -500", des appareils construits dans les années 1980 et 1990.

>> A lire aussi - Boeing va pouvoir régler le problème électrique détecté sur ses 737 MAX

Ne sont en revanche pas concernés les Boeing 737 des générations suivantes, les NG, ni le 737 MAX, avion vedette de la compagnie dont les exemplaires ont été immobilisés pendant vingt mois à la suite de deux accidents mortels. La FAA précise (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Ce tweet du patron de Total va coûter cher à sa société
Orange va sabrer dans l’emploi en Espagne
Le Titanic renaît de ses cendres en Chine
Subventions à Airbus et Boeing : les Etats-Unis veulent régler le conflit d’ici juillet
Boeing va pouvoir régler le problème électrique détecté sur ses 737 MAX