Marchés français ouverture 1 h 38 min

Bill Gates veut payer plus d'impôts

Bill Gates

Le milliardaire américain, dont la fortune est estimée à plus de 90 milliards de dollars, estime qu’il ne paye pas assez d’impôts, et critique la réforme fiscale de Donald Trump.

“Je devrais payer plus d’impôts !”. La phrase prononcée par Bill Gates, le milliardaire américain, a de quoi étonner. Le créateur de Microsoft, dont la fortune, estimée à plus de 90 milliards de dollars, en fait le deuxième homme le plus riche du monde, a critiqué la réforme fiscale mise en place par Donald Trump.

“Je devrais payer plus d’impôts !” J’ai payé davantage d’impôts que quiconque, plus de 10 milliards de dollars, mais le gouvernement devrait exiger des personnes dans ma position de payer des impôts bien supérieurs”, a-t-il expliqué sur CNN.

“Une loi régressive”

Le milliardaire, qui a fait d’importants dons à des oeuvres de charité, s’en est pris à la réforme fiscale adoptée fin décembre par le Congrès américain. “Ce n’est pas une loi fiscale progressiste. C’est une loi fiscale régressive”, a-t-il déclaré, estimant que cette loi favorise les super-riches.

La loi a octroyé d’importantes réductions aux entreprises. Leur taux d’imposition est ainsi passé de 35 à 21 % et les multinationales peuvent temporairement rapatrier aux États-Unis leurs bénéfices réalisés à l’étranger à des taux variant entre 8 et 15,5 %. “La réforme va à l’encontre de la tendance générale que l’on préférerait voir, celle qui renforce les filets de sécurité et où ceux qui sont au sommet paient des impôts plus importants”, a conclu le milliardaire américain.